Tagged Le Concorde

0

Érotisme et cinéma

C’est dans les années 1970 que le cinéma érotique connaît son apogée avec Emmanuelle, un film érotique de Just Jaeckin, avec Sylvia Kristel, égérie sexuelle d’une génération et modèle de la femme libérée. Cependant, le genre érotique est souvent critiqué pour l’image dégradante qu’il fait de la femme. Avec le développement d’internet, le cinéma pronographique prime désormais sur l’érotique, qui tend à disparaître des longs-métrages français.

Le Festival du Film de Fesses est le seul festival érotique de France, il propose notamment une sélection de courts-métrages érotiques. read more

0

FFF – Histoire de fesses

Le Festival du Film de Fesses, le FFF, a été fondé par Anastasia Rachman et Maud Bambou. Le Festival est né de “l’envie de dessiner la sexualité simplement, librement, au-dessus ou en dessous d’un besoin primaire”. Le festival lance sa propre révolution sexuelle, qui considère le sexe comme beau, intelligent, drôle et non forcément transgressif.

Du 29 juin au 2 juillet 2017 se tenait la 4ème édition du FFF à Paris. Pour l’occasion, le festival reflétait un véritable panorama contemporain : constitué d’une sélection de films courts et d’événements riches et érotiques. Le choix de la programmation du FFF est toujours subtile, artistique et esthétique. 16 courts-métrages ont été sélectionnés parmi plus de 200 propositions, il s’agit de films pouvant traverser tous les formats, tous les tons et tous les genres. Cependant, ils devaient refléter les critères suivants : contenir des scènes érotiques explicites ou implicites et surtout ébaucher une approche intéressante et originale du thème. read more

0

Three Billboards outside ebbing, Missouri

Merci pour votre présence mercredi 17 janvier à la séance de Three Billboards ! 😉 On espère que vous avez autant apprécié le film que nous !

On se retrouve dès le 14 février pour le film Phantom Thread de Paul Thomas Anderson avec Daniel Day-Lewis. Ce film va vous plonger dans l’univers de la mode dans le Londres Glamour des années 1950.

À très vite au Concorde 🙂

0

Le 13 décembre : FFF & Jeu concours

Bonjour à tous !

Cette année nous avons décidé de remettre le site du Clap à jour ! Plus moderne, plus visible, nous espérons qu’il va vous plaire ! 😉

Pour le mois de décembre le Clap Campus vous propose une séance un peu spéciale : FFF pour Fédération Française de Football ? Le groupe de rock ?
Eh non, FFF pour Festival du film de Fesses !

Le FFF se déroule habituellement à Paris, cette année du 29 juin au 2 juillet et pour la première fois il se délocalise dans notre belle ville de la Roche-sur-Yon. Selon le communiqué de presse de l’édition 2017, le FFF propose des courts métrages érotiques avec « toujours à l’esprit l’idée de légèreté, de vivacité, de fraternité, et de doigté. »  read more

0

Et le Tout-Puissant le frappa et le livra aux mains d’une femme …

Retour sur le dernier Polanski, programmé par le Clap Campus le mois dernier au cinéma le Concorde.

En 1870, Leopold Sacher-Masoch écrit dans son célèbre roman « être le marteau ou l’enclume, nous n’avons pas d’autre choix aujourd’hui. » En d’autres termes, plus fatalistes, nous sommes vainqueur ou vaincu.

De l’orage. Un théâtre. Un décor en carton. Une fourrure. Voilà les seuls artifices dont a besoin Roman Polanski pour mettre en scène les passions humaines. Née d’un malentendu, l’audition imprévue d’une comédienne se transforme insidieusement en un jeu dangereux entre l’actrice et le metteur en scène. La salle de spectacle, vide de spectateurs, est le théâtre d’un affrontement de plus en plus troublant entre deux individus qui vont se haïr, s’adorer, s’éblouir, s’enivrer, se déchirer, se dérober, se surprendre, se mentir et se travestir. C’est un microcosme qui se créé peu à peu dans cet espace sacré grâce à la puissance de caractère de deux individus. Tour à tour manipulés ou manipulateurs, objets du désir ou furieusement attiré par l’autre, l’alternance perpétuelle d’identités brouille la frontière entre la fiction et la réalité jusqu’à nous faire perdre la notion du temps et du réel. Ce théâtre devient un piège de plus en plus étroit, tout comme l’espace physique occupé par les acteurs, qui se restreint gravement et finit par les étouffer. Le spectateur est tenu en haleine et à mesure qu’une tension sensuelle s’installe, la difficulté de cerner les personnages grandit : comment distinguer l’homme de la femme, le dominant du dominé, le créateur de l’interprète ? Lorsque l’exaltation prend fin, tout semble n’avoir été qu’un rêve, ou plutôt un cauchemar. Ce huis-clos en forme d’apologue illustre la revanche légitime d’une comédienne sur un metteur un scène orgueilleux, celle d’une divinité sur un simple humain, celle du sacré sur le réel. read more

0

Polanski fait Seigner le héros de son dernier film

Le 13 novembre, le Clap Campus présente au Concorde le dernier long-métrage de Roman Polanski, un huis-clos sadomasochiste surprenant qui nous arrive tout juste de Cannes.

© Mars Distribution

La Vénus à la fourrure est un roman érotique autrichien paru en 1870. Son auteur, le journaliste et écrivain Leopold von Sacher-Masoch, y évoque explicitement son tempérament masochiste, au point d’être à l’origine de la dénomination de ce penchant sexuel. Considéré comme un chef d’oeuvre, le roman traverse le XXe siècle en survivant à l’oubli puisqu’il fut une source d’inspiration pour de nombreux artistes jusqu’à son adaptation au cinéma par Roman Polanski. Le film sort dans les salles en ce mois de Novembre 2013 et a été co-écrit avec David Ives qui a monté Venus in furs sur les planches il y a trois ans. read more

Images are for demo purposes only and are properties of their respective owners.
Old Paper by ThunderThemes.net