Licence professionnelle TIC ARC Community Management

Tiphaine – CM à l’Association les Chiens Guides d’Aveugles de l’Ouest (Angers)

J’aborde la licence professionnelle de Community Management comme une véritable passerelle entre les études et la vie professionnelle. Une Association m’a donné l’opportunité de réaliser cette dernière année en alternance dans son équipe de communication… Un challenge intéressant, professionnalisant… mais pas toujours évident !

intro Article CM Tiphaine
POURQUOI UNE LICENCE DE COMMUNITY MANAGEMENT ?

Revenons un peu en arrière… Titulaire d’un BTS Communication, j’ai choisi de continuer mes études pour une dernière année. La licence professionnelle de Community Management correspondait parfaitement à mes attentes et à mes envies : elle me permettait de me spécialiser dans un domaine de communication qui me plaisait énormément tout en développant mes connaissances et mes expériences professionnelles.

Le Community Management étant une activité nouvelle, porteuse et encore peu « enseignée », j’ai vu dans cette formation une ouverture certaine vers un métier qui me plaît et qui est aujourd’hui en pleine expansion. C’est donc naturellement que j’ai voulu concrétiser mon envie d’apprendre un vrai « métier » en effectuant cette licence en alternance, et plus particulièrement au sein de l’Association les Chiens Guides d’Aveugles de l’Ouest.

12240215_822618461184511_2276721965711889765_o

L’ASSOCIATION LES CHIENS GUIDES D’AVEUGLES DE L’OUEST

Depuis sa création en 1975, l’Association les Chiens Guides d’Aveugles de l’Ouest agit pour améliorer la mobilité et renforcer l’autonomie des personnes aveugles ou malvoyantes. Elle a donc pour but d’étudier, de développer et d’apporter toute les solutions de nature à aider chaque personne atteinte d’un handicap visuel. Grâce au soutien des généreux donateurs, l’ensemble des solutions et services proposés par l’Association sont gratuits.

Sa mission principale est d’éduquer et de confier des chiens guides aux personnes aveugles ou malvoyantes afin de faciliter leurs activités quotidiennes et leurs déplacements. Elle propose aussi, aux personnes qui ne souhaitent pas ou ne peuvent pas disposer d’un chien, des solutions d’aide au déplacement comme la canne blanche électronique. Les autres services développés par l’Association sont l’aide à la vie journalière, la locomotion ou encore l’informatique adaptée.

chiot article acgao
ETRE COMMUNITY MANAGER A L’ACGAO

Au premier abord, cela peut paraître étonnant qu’une Association angevine aie besoin d’un Community Manager à « plein temps ». Par rapport à d’autres Associations, l’ACGAO opte pour un développement digital fort et rapide. Par exemple, il s’agit de l’Association de Chiens Guides ayant la plus forte communauté sur les réseaux sociaux. Elle utilise désormais le digital pour des projets divers et variés : défi de collecte par internet, développement de la notoriété sur les réseaux sociaux ou encore création de mini-sites pour sensibiliser le grand public aux missions de l’Association. Sa réactivité face aux avancées technologiques et sa rapidité à répondre aux nouveaux modes de vie des donateurs me permettent, lors de mes périodes d’alternance, de travailler sur des dossiers entièrement tournés vers le digital.

En tant que Community Manager pour cette Association, mes principales missions sont l’animation, la gestion, et la création de contenus sur les divers médias sociaux (principalement Facebook puis Twitter et Youtube), l’alimentation et la mise à jour régulière du site internet (refondu il y a moins d’un an et comptant plus de 400 visites par jour), la gestion et le suivi de campagnes d’e-mailing pour la recherche de fonds ou encore la mise en place de projets digitaux (crowdfunding pour un jeu de loto adapté aux personnes déficientes visuelles, partenariat avec un Youtubeur influent…). Les activités que j’apprécie le plus sont la création de contenus et l’animation des réseaux sociaux car la communauté présente sur les médias sociaux est très active et engagée. Il est donc intéressant d’essayer de proposer un contenu qui bénéficiera d’un retour rapide et d’une visibilité certaine, me permettant ainsi de mieux connaître les envies et les attentes de ma cible.

De plus, travailler pour une Association (c’est à dire écarter des objectifs la recherche de profit et la vente de produits) me permet de mettre en avant des valeurs humaines et solidaires. Ces valeurs se dégagent dans la communication de l’Association mais aussi dans mon quotidien car je suis amenée à rencontrer des personnes déficientes visuelles et à pouvoir échanger avec eux. Cette expérience est donc pour moi la possibilité de m’ouvrir aux autres, d’échanger et de m’enrichir grâce aux témoignages des personnes déficientes visuelles mais aussi grâce à ceux des bénévoles et des familles d’accueil qui participent activement à la vie de l’Association.

Ce que je trouve le plus compliqué est le rythme à tenir entre les périodes de travail et les périodes de formation. Totalement différente l’une de l’autre, il est nécessaire d’être suffisamment mature et organisée pour jongler entre dossiers professionnels et révisions d’examens. Un quotidien pas toujours évident à gérer mais qui permet de se former à un métier tout en développant son expérience professionnelle…