Licence Professionnelle MEDIT

livre d’artiste

Lever de rideau sur le libertinage

Au Hangar à bananes (HAB) à Nantes, l’exposition « Représenter l’irreprésentable », proposait diverses œuvres dérangeantes. En particulier celle de Danielle Schirman « Théâtre pour la main » en deux parties. Premièrement, un livre accordéon représentant au recto un tableau du 18ème siècle. Le verso, dévoilé grâce à un miroir au fond de la vitrine, présente le même décor que le recto, mais les personnages y sont dénudés et animés en scènes érotiques.

Solenne COURTAT

Solenne COURTAT

 … Read the rest

Une résidence d’artiste aux côtés de Virginie Barré

Depuis cinq ans, la licence professionnelle métiers de l’édition, orientation jeunesse, participe à la résidence d’artiste qui a lieu à l’école d’art de La Roche sur Yon. Hélène Galdin, la directrice de l’école d’art a choisi d’orienter ce projet autour de trois mots-clés : livre, art et jeunesse. Ce partenariat avec les étudiants de l’I.U.T. semblait donc être parfaitement adapté à l’objectif de cette résidence.

sommaire22

En quoi consiste le projet ? Et quel est le rôle des étudiants ?

Cette année, nous avons travaillé aux côtés de l’artiste Virginie Barré. Elle devait, comme tous les artistes qui participent à cette résidence, réfléchir à la création d’un livre pour la jeunesse. Elle était guidée par les conseils de Djamel Meskache, enseignant dans l’atelier édition. Les participantes inscrites à l’atelier devaient aussi aider à l’élaboration du livre. Nous nous sommes chargées de la mise en page de ce dernier.
Mais notre rôle ne s’arrêtait pas là, afin de mieux comprendre les contraintes et les possibilités que nous offrait cet atelier d’édition, un second livre était à créer. Il devait retracer le cheminement de l’artiste durant sa résidence et les étapes de réalisation de son livre. Il sera distribué en accompagnement de l’exemplaire produit par Virginie Barré, afin de mettre en avant toutes les facettes de ce projet.… Read the rest

Bibliophilie : la substantifique moelle du livre

Livre d’artiste, objet, livre-objet : où est la frontière entre ces différentes formes ? La limite est parfois floue, la question interroge la réalité plurielle du livre lui même.

Dans le cas d’un roman, la question ne se pose pas vraiment. Pas du tout même. Un roman a des pages, une couverture, un dos, une quatrième de couverture. Bref, un roman est un livre, point. Pour ce qui est d’un livre d’artiste, tout se complexifie, tout se floute. Les définitions se succèdent, en vain. Pour certains, le livre d’artiste se caractérise par une forme proche du livre, ou tout du moins, une forme s’inspirant de « l’esprit » du livre. Pour d’autres, la question n’a pas lieu d’être. En effet, si l’on considère le livre comme une succession d’espaces de l’imaginaire et non comme une séquence de pages où sont entreposés et classés des mots dans un ordre établi, alors le livre d’artiste prend tout son sens : une succession d’espaces artistiques, un amoncellement organisé de gravures/peintures/écritures/etc. Ces œuvres, principalement éditées par le Petit Jaunais, trouvent depuis plusieurs années une place de choix à la médiathèque Hermeland de Saint-Herblain.

© Tiphaine Rautureau

© Tiphaine Rautureau

En ce sens, le livre d’artiste n’est autre qu’une scène de théâtre.

Read the rest