Interview des participants au tournoi de gestion des experts-comptables à La Rochelle

789

Nous avons interviewé un groupe de quatre étudiants en deuxième année du département GEA de La Roche-sur-Yon. Ils ont participé récemment au tournoi de gestion des experts-comptables à La Rochelle, au Forum des Pertuis. Ils nous parlent dans cette interview de cette expérience passionnante.

 

« Bonjour à vous quatre, tout d’abord, pouvez-vous vous présenter brièvement ?

– Notre équipe était composée de quatre étudiants de deuxième année : Sacha Graziano, Samuel Jousset, Jordan Berthomé et moi-même, Corentin Etienvre.

– Pourquoi avez-vous choisi de faire ce tournoi ?

– La simulation d’entreprise à la fin de notre première année de GEA nous avait beaucoup plu. On voulait apprendre de nouvelles notions, réutiliser des compétences et des applications vues en cours. Là, le cadre était idéal, on a pu parler à des experts-comptables et autres professionnels de la gestion et mieux connaître leurs métiers. Le tournoi comporte donc une dimension humaine enrichissante.

– Pourrez-vous mentionner sur votre CV que vous y avez participé ou pas ?

– Oui, on peut, et cela est très bien vu !

– Quels sont les domaines de gestion qui vous ont posé le plus de difficultés ?

– Le domaine de la gestion prévisionnelle. On faisait constamment des prévisions erronées. C’est à cause d’une erreur dans ce domaine que nous n’avons pas gagné de prix.

– Le tournoi de gestion dure combien de temps exactement ?

– Il dure exactement un jour et demi, et cela est très intense.

– Quelles compétences avez-vous acquises grâce à cette expérience ?

– On a appris à effectuer des prises de décisions rapides, à réfléchir vite et efficacement, et à prendre la parole devant un large public. En effet, on a dû parler devant tous les autres groupes du concours, ainsi que l’ensemble des professionnels présents.

– Combien de temps de travail cela vous a pris ?

– On a travaillé dessus une dizaine d’heures en tout.

– Quels sont les moments que vous avez le plus aimés durant ce tournoi?

– On a beaucoup aimé la conférence de presse et le repas du soir avec les deux professeurs qui nous accompagnaient, M. Gaboriau et M. Barreteau. C’était deux moments géniaux.

– Y a-t-il des éléments qui vous ont déçus? Si oui, pourquoi?

-Oui, on n’avait pas beaucoup de conseils de la part des intervenants. Ils nous disaient juste d’acheter des études de marché mais tout le monde savait déjà que c’était nécessaire pour réussir le concours.

– Pouvez-vous nous décrire votre entreprise fictive brièvement ?

– C’était une entreprise de redistribution de vêtements de prêt-à-porter. On importait des T-shirts, on les floquait puis on les revendait dans les grandes et moyennes surfaces.

– Qui ont été les vainqueurs du tournoi de gestion 2016?

– Un groupe d’étudiants en Licence de Droit Economie Gestion avec mention Administration Economique et Sociale (AES) à l’Université de Poitiers.

– Quels ont été les facteurs de leur victoire ?

– Ils avaient plus d’expérience, un plus haut niveau d’études et ils ont pris les meilleures décisions dès le début du tournoi.

– Avez-vous gagné un prix dans ce tournoi?

– Non. Il y avait des lots intéressants à gagner en plus, une GoPro par exemple.

– Si non, quelles ont été les causes de votre défaite ?

– On n’a pas su identifier toutes les charges. Il y avait une charge inconnue qui nous a mis en découvert bancaire tout le temps, on a donc accumulé les concours bancaires courants.

– Si c’était à refaire, prendriez-vous des décisions stratégiques et opérationnelles différentes concernant le développement de votre entreprise fictive ?

– Oui, on aurait dû mieux gérer le plan de trésorerie, travailler plus avant et tester les outils.

– Le tournoi s’adresse à des formations allant de bac+1 à bac+5, est-ce que ce n’est compliqué de rivaliser contre des bac+5 en gestion quand on est en deuxième année de DUT GEA ?

– Oui, c’est compliqué mais c’est aussi ce qui donne de l’intérêt au tournoi. Chaque groupe a un esprit d’analyse différent, des compétences variées et des connaissances plus approfondies dans certains domaines. Donc rien n’est joué d’avance, que l’on soit bac+1 ou bac+5 on peut gagner le 1er prix à ce tournoi de gestion.

– Avez-vous contacté des professionnels pour vous aider dans les prises de décisions?

– Oui, mais ils ne nous ont pas beaucoup servi.

– Quels étaient les domaines d’expertise des différents intervenants du tournoi ?

-Il y avait des experts-comptables, des banquiers et également les concepteurs du logiciel qui permettait d’avoir une entreprise fictive dans un marché fictif.

– En fin de première année, on a fait une simulation de gestion, ce tournoi de gestion est-il similaire ou complètement différent?

-Il était similaire mais beaucoup plus poussé et plus intensif. On devait faire des prises de décision toutes les 30 minutes. Pour témoigner à quel point le logiciel était avancé, on pouvait par exemple faire des ventes aux enchères, choisir le niveau de qualité de ces produits, acheter des biens des concurrents ou faire des appels d’offres.

– Pour conclure, si c’était à refaire, recommenceriez-vous cette expérience ?

– Oui, absolument ! C’était une très belle expérience, le tournoi était très organisé, on avait des lots intéressants à gagner et on a passé de très bons moments avec les deux professeurs.

– Merci à vous d’avoir accepté de répondre à toutes nos questions. »

Le projet tuteuré Orientation 2015-2017