Chargé de communication interne

Le métier :

Le chargé de communication interne informe sur l’actualité économique et sociale de l’entreprise, de nouveaux projets, un plan social etc. Il choisit les moyens de diffusion adaptés en accord avec la direction. Il fait aussi remonter des informations vers la direction, via des enquêtes d’opinion et intègre les nouveaux employés.

La communication interne s’inscrit dans une dynamique d’amélioration des performances de l’entreprise.

Quoi ?

Le chargé de communication interne assure la transmission entre la direction et les salariés. Son travail est d’informer, de motiver, et de rassembler le personnel via un journal interne, l’intranet, une enquête d’opinion interne, des séminaires, cérémonies etc dans le but de partager une culture d’entreprise.

Où ?

Présente dans les grandes entreprises privées, la profession intéresse de plus en plus les moyennes entreprises et le secteur public. Le service de communication interne peut être rattaché à la direction générale, au service communication ou au service marketing. Plus de la moitié des postes sont en Ile-de-France.

Quelles perspectives ?

En agence de communication ou dans un service intégré dans une grande entreprise des évolutions sont possibles vers les ressources humaines, les postes de journaliste ou de producteur multimédia. Pour les fonctions de directeur de communication ou consultant, il est nécessaire d’avoir beaucoup plus d’expérience.

Comment ?

Pour y accéder, un BTS communication ou DUT information-communication option communication des organisations, puis une licence infocom ou licence professionnelle spécialisée en communication, et enfin niveau bac+5 , un diplôme d’école spécialisée en communication (Celsa, Iscom,ISCPA etc), diplôme d’institut d’études politiques. Un niveau d’études plus élevé permet d’accéder plus facilement à un poste à responsabilités.

Quelle compétences ?

Avoir le sens du contact et du travail en équipe, aimer informer et communiquer.

Ce métier requiert dynamisme, créativité, organisation et rigueur.

 

Combien ?

Le niveau du salaire débutant est de 2 000 euros.


L’interview d’un professionnel

Dominique Robin, ancien chef du service de communication interne au Conseil départemental de Loire-Atlantique.

Son parcours

Licence de Lettres Modernes à la Fac de Nantes et journaliste vacataire à Ouest-France

Chargé de communication au magazine Nantes Passion puis directeur adjoint au service communication de Rezé en relations presse puis à Nantes métropole au service de communication des grands projets urbains après avoir passé les concours de la fonction publique territoriale il devient chargé de communication externe au Conseil départemental puis chargé de communication interne.

Quelle est la différence entre le chargé de communication interne et le chargé de communication externe ?

« Ces deux domaines ne s’adressent pas aux mêmes personnes, et l’angle éditorial adopté n’est pas le même.

En interne, la communication vise les agents de la collectivité (les agents qui travaillent dans l’ensemble des services du Conseil Général) Cependant, des projets peuvent aussi s’adresser au public extérieur : Le schéma de déplacement dans le département concerne tout d’abord les usagers externes mais aussi l’ensemble des agents de la collectivité. Enfin, le plan de communication interne se rapproche de celui de la communication externe :les deux services doivent s’assurer qu’ils diffusent la même image de la collectivité au sein et en dehors de celle-ci. »

En quoi consiste votre métier en tant que chef de service ?

« Mon but est de suivre la stratégie de communication qui est établie selon 4 axes : favoriser la diffusion de culture commune ; favoriser la communication managériale (rencontrer des cadres et les orienter, les conseiller dans leur façon d’informer leurs employés, quels supports sont les plus judicieux à adopter, à quelle fréquence les rencontrer dans l’année…) ; valoriser l’action stratégique de la collectivité ; et enfin faire de la communication interne (accompagner, conseiller la direction et les services.) »

Quels sont vos domaines d’activité ?

« Notre service est organisé selon trois pôles : le pôle événementiel, le pôle multimédia et le pôle édition. Chaque pôle présente un objectif différent même si l’objectif principal reste de favoriser la communication au sein de la collectivité. »

  • le pôle événementiel : accueil des nouveaux arrivants (quel discours adopter, quelles informations transmettre, comment les intégrer au mieux dans le groupe, organisation de rencontre avec les anciens du métiers pour favoriser l’échange et le partage des connaissances…) ; organisation de la Soirée des Agents à la Cité des Congrès ; exposition pour la semaine de la solidarité internationale (valoriser le congé solidaire, présenter le portrait des employés qui sont partis à l’étranger pour des missions de solidarité..) ; événements sportifs (triathlon de la Baule auquel participe de nombreux agents) ; les rendez-vous de la communication interne dits « Les RDV de la Com’ interne » (une fois tous les deux mois, le mardi matin tous les agents sont conviés à venir s’informer et échanger pendant 90 minutes avec des professionnels de la communication sur des sujets déterminés « Finance publique : est-ce qu’on peut faire mieux avec plus ? », « De l’application des règles à leur interprétation : quelle place pour l’initiative ? »)

Comment communiquer avec ses agents ? Par quels supports ? Avec quel budget ?

Grâce au plan de communication où l’on détermine le message que l’on veut faire passer, comment le faire passer, avec quel budget et dans quel but.

Métiers intervenants : chargé de communication et chargé d’événement

  • le pôle multimédia : la stratégie de communication interne digitale : renforcer le sentiment d’appartenance à son entreprise/à sa collectivité, l’ancien magazine d’information interne « Fenêtre sur quais » est devenu « ViceVersa ». Dans ce nouveau magazine apparaît l’image d’une collectivité innovante, le format a été modifié on passe du mode portrait au mode paysage, ainsi que le nom et de nombreux paramètres de mise en page. De plus, on passe du papier au numérique : le magazine est aussi une application, soit un nouveau support numérique appelé « intranet planet » qui apporte un certains nombres d’éléments en plus de la version papier. D’autant plus complet que la version numérique propose des vidéos de rencontre avec des agents à qui on donne la parole. Le pôle multimédia met aussi en place un réseau social interne qui favorisera l’échange entre les différents agents. Enfin, d’autres moyens sont employés, comme les newsletters, les flash-info mails, la boîte à idées et de nombreuses enquêtes menées auprès des agents.

  • pôle édition : créer les premières et quatrièmes de couvertures de tous les documents de la collectivité (uniformiser les documents afin de renforcer l’appartenance à la même collectivité), en terme de publication : le magazine de communication interne « ViceVersa », bimestriel de 24 pages dans un format innovant, avec un grand nombre de rubriques (Zapping, L’actu en Bref, Focus métier, Espace ressources humaines, Mouvements de personnel, Zoom service, Portrait, Initiative, Regard extérieur etc), lettre de l’encadrement/info cadres (accompagner les cadres afin de les guider dans leur gestion des employés, de la transmission d’informations…)

Carla Saindrenan