Chargé / chargée de projet événementiel

Le ou la chargé(e) de projet événementiel peut gagner de 1600 à 2500 € brut mensuel. Le salaire d’un chargé de communication événementielle diffère en fonction de l’ancienneté acquise dans le secteur. Aufildesannéesetdesexpériences,lesalairepeuts’éleverà40000eurosbrutparan.A savoir, en fonction des entreprises, le salaire peut également varier. Des primes sont souvent distribuées après les évènements.

Le chargé de projet événementiel gère la conception et la mise en place d’un événement. Il examine la cohérence de l’événement avec les autres actions de communication de l’entreprise pour qu’il s’inscrive dans la stratégie de communication globale.

Rattaché au responsable ou au directeur de communication, il est en relation avec les différentes directions stratégiques et opérationnelles.
Bien que le chargé de projet événementiel travaille principalement en entreprise, on le retrouve également au sein des administrations, collectivités et établissements public. Dans ce cadre, il doit avoir une parfaite connaissance du contexte administratif et public.

Le chargé de projet événementiel peut aussi exercer son métier en agence. Il est alors au service de plusieurs projets et clients.

Chaque métier possède ses avantages et ses inconvénients. Le point noir du chargé de projet événementiel ? ses horaires souvent irrégulières.
En effet, le délai de mise en place d’un événement est généralement très court et impose un rythme soutenu de travail sur une courte période. Il doit jongler entre les rendez-vous, les réunions, les échanges téléphoniques, les déplacements et le montage de projets avec ses clients et prestataires.

Il est parfois contraint de travailler le soir et/ou le week-end. De plus, sa présence étant impérativement requise lors de l’événement pour s’assurer de la réussite de la journée et effectuer les derniers réglages , il peut travailler des week-end entiers.
Le chargé de projet événementiel est un adict des nouvelles technologies. Pour exercer au mieux son métier, il s’appuie sur différents outils : des logiciels de gestion événementiels, de gestions des relations publiques et de gestion relation clients. Cependant, les logiciels de bureautique mais aussi de PAO et les plateformes d’e-mailing, vidéo et web restent ses meilleures alliés.

Le chargé de projet événementiel possède dans la majorité des cas un bac +5. Le bac +2 suivi d’une licence spécialisé en événementiel est obligatoire.
Son parcours ? Un BTS ou un DUT Information-communication option communication des organisation suivi d’une licence professionnelle dédiée à la communication événementielle. Il peut ensuite continuer son cursus en se dirigeant vers des écoles supérieures de commerce ou de communication. Il peut aussi choisir de s’orienter vers un master pro spécialisé en événementiel.

Les activités du chargé de projet événementiel sont variées. En premier lieu, ce professionnel doit identifier les besoins du client et le conseiller selon ses attentes. Ensuite, vient la recherche et la sélection des prestataires, des fournisseurs, des intervenants, des lieux ou encore de l’animation ainsi que la rédaction de devis et de contrats. Après ce choix, le chargé de projet doit planifier la réalisation de l’événement et concevoir les aimations et leur déroulement. Il organise la logistique de l’événement et coordonne prestataires, fournisseurs et interventants. Enfin, il doit contrôler que chaque prestataire réalise au mieux son action.

Pour mettre en place ces différentes tâches, le chargé de projet événementiel se doit de disposer de certaines compétences. Parmi elles, l’organisation, la rigueur, la créativité, l’originalité, la réactivité, l’empathie, le sens de l’écoute ou encore la curiosité.
Maitriser parfaitement les techniques événementielles, avoir une bonne pratique et une expérience rédactionnelle, savoir travailler en équipe et avoir une pratique courante des logiciels de bureautique sont également des compétences qu’il faut maitriser. Parler une langue étrangère est également un atout.

Après avoir connu un forte croissance jusqu’en 2007, le secteur de l’événementiel a été touché par la crise économique. Ce secteur représentait 8,5 % du marché total de la communication en 2010 selon AACC devant l’affichage (4,3 %) et après la presse (11,9 %). En 2013, la filière événementielle représentait un chiffre d’affaires de 2,5 Milliards d’euros. Cette même année, 37% des entreprises ont vu leur budget MICE (Meetings, incentives, conferencing, exhibitions) diminuer. En période de crise les entreprises ont tendance à miser davantage sur l’événementiel que la publicité. Ces dernières souhaitent mettre en avant la créativité dans leur communication notamment à travers de nouveaux évènements. Actuellement plus de 650 agences se partagent le marché et y aurait plus de 100 000 événements professionnels, sportifs ou culturels organisés chaque année en France.

Le chargé de projet événementiel peut évoluer et acquérir le statut de chef de projet événementiel. En fonction de son ancienneté et de l’organisation dans lequel il évolue, le chargé ou chef de projet événementiel peut se voir proposer de diriger un service.

Interview d’une chargée de projet événementiel:
Elodie est chef de projet événémentiel junior chez le groupe Adéquat. Nous lui avons posé quelques questions :

Pouvez-vous nous dire votre parcours scolaire ?

J’ai commencé avec un Bac STG pour ensuite me diriger vers un BTS VENTE ET PRODUITS TOURISTIQUES à Bordeaux. J’ai ensuite décidé de partir un an en Irlande afin de perfectionner mon anglais.
De là, je me suis tournée vers l’évènementiel, après un an d’arrêt, j’ai repris mes études avec une Licence évènementiel et tourisme d’affaire, option festivalier et environnement urbain à Perpignan. Durant cette année, j’ai eu la chance d’effectuer un stage au sein du Parc des expositions d’Agen, qui a débouché sur un CDI une fois diplômée.

Actuellement quel est votre poste ?

Je suis actuellement chargée de projets et responsable salon. J’organise, je commercialise et je gére un salon de A à Z, (déco, vente stand, fournisseurs, etc…). Mon plus gros projet est l’organisation du salon « Journées du bien-être » d’Agen.

Quelles ont été vos motivations pour travailler dans le milieu de l’événementiel ?

Ce qui m’a plu dans l’évènementiel est surtout le dynamisme du métier. On ne s’ennuie jamais. J’apprécie également le contact avec les personnes, et le fait de relever des défis constamment.

Quelles sont les principales activités d’un chef de projet événementiel ? Quel est son rôle ?

Le rôle de chef de projet est assez varié. L’objectif principal du chef de projet est de « vendre du rêve » à son client. Il doit répondre au mieux à ses besoins et à ses exigences afin de concevoir l’évènement qu’il souhaite. Il doit également faire beaucoup de commercial et de communication, afin de promouvoir son évènement et trouver les meilleurs sponsors en adéquation avec l’évènement. Il gère également la sécurité comme, par exemple, assurer le dossier de sécurité à la mairie, accompagner le client pour l’ouverture de sa manifestation…

Quelles sont les qualités et les compétences nécessaires à un chef de projet événementiel ?

En ce qui concerne les point forts, c’est un métier qui bouge tout le temps, on ne s’ennuie jamais car on n’a pas le temps pour. On développe son réseau à chaque évènement, ce qui est important dans ce métier. Plus on a de contacts, mieux c’est pour la suite. Pour être un bon chef de projet, il faut

être organisé, sérieux, mais parfois aussi autoritaire, avoir une bonne condition physique, ne pas compter ses heures, et tout donner à chaque client, ne jamais s’économiser.

Quels sont les inconvénients de ce métier ?
Il ne faut pas compter ses heures en évènementiel, vous êtes peu chez vous et vous avez rarement du temps libre. Vous vivez pour votre métier. Si vous êtes carriériste, c’est parfait pour vous.

Si vous deviez résumer ce métier en UN seul mot, quel serait-il ?
Si je devais résumer ce métier en un seul mot : EXCITANT.