WordPress : le choix du thème

C’est une étape cruciale. Pour vous et pour le commanditaire. Même si dans les CMS et donc dans WordPress, le fond et la forme sont dissociés, un changement de thème en cours de projet risque de nécessiter quelques petits ajustements (remettre en place les widgets, refaire certaines mises en forme – alignement, justification du texte, etc …) qui restent parfaitement simples et gérables mais peuvent déstabiliser ou troubler votre commanditaire. Le mieux est donc encore de se mettre rapidement d’accord sur le thème qui sera utilisé.

Important : quand vous présentez un thème à un client, pensez à lui faire visualiser les différents gabarits de page : page d’accueil, page d’un article affiché tout seul, page des « archives du blog ».

Chercher un thème. Pour le reste, les thèmes (gratuits et payants) sont accessibles depuis le menu « Apparence > thèmes  » du backoffice de WordPress. On peut également utiliser le moteur de recherche officiel de thèmes wordpress : http://wordpress.org/extend/themes/.

Installer un thème : une fois le thème trouvé, que vous utilisiez wordpress.com ou wordpress.org, le backoffice vous permet désormais de rentrer les codes de votre compte ftp pour une installation toute en douceur. (En cas de problème (si vous passez par un hébergeur), il faudra télécharger le thème choisi, ouvrir une session ftp chez votre hébergeur, et placer le dossier téléchargé dans le répertoire « Themes » de WordPress.)

Comment s’y retrouver ? Comme souvent en gestion de projet, la solution à votre problème existe, elle est gratuite et déjà documentée. Reste donc à trouver quel est votre problème. Pour ce faire, d’abord se poser la question des contenus : y aura-t-il plutôt du texte ? de l’image (photos) ? des vidéos ? De nombreux thèmes sont par exemple dédiés aux « photoblogs » ou aux « vidéoblogs » (tapez alors ces 2 mots-clés dans le moteur de recherche de thèmes).

Voici quelques-uns des critères les plus « simples » et les plus « pratiques ». Choisissez des thèmes qui proposent :

  • Une personnalisation facile de l’en-tête (via une image et/ou du texte) :  custom-header ; featured-image-header ; featured-images
  • Si le commanditaire a des idées précises de couleurs : custom-colors ; custom-background
  • pour des blogs multilingues : des thèmes spécifiques ou bien la fonction : translation-ready

Pour accéder à toutes les caractéristiques d’un thème, cliquez sur « détail » dans l’interface de wordpress (Apparence > Theme) ou sur le moteur de recherche, cliquez sur un thème et regardez les « tags » proposés (exemple).

Une fois le thème choisi et validé, vous pourrez le compléter à l’aide des différents « widgets » (moteur de recherche, archives, articles les plus lus, etc …) et ajouter des fonctionnalités supplémentaires avec les « extensions » WordPress.

Nota-Bene : l’attribut theme-options indique qu’un thème dispose d’options d’affichage et de paramétrage spécifiques (une fois le thème installé, ces options sont accessibles par le menu Apparence > thème > theme options)

Ne reste plus alors qu’à régler les derniers petits détails à l’aide de quelques frappes chirurgicales directement dans le code-source des fichiers CSS : enlever le nom de l’auteur à la fin des billets par exemple, ou alors traduire certains mots en français (« commentaires » plutôt que « comments »). Voici un site qui donne quelques exemples de modifications : http://www.scriptol.fr/wordpress/comment-modifier-un-theme.php


 

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais rendu public.Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires