séance 1 | Mon identité numérique

Lundi 7 octobre 2011 (de 18h à 21h)

Cette séance est par définition, celle des préalables – de tous les préalables, préalables au web, préalables à l’écriture en atelier, préalables aux deux ensemble.
1. Vérification technique, connectique, accès au blog.
2. Causerie de l’animateur : expose les 4 grands principes fondateurs de sa pratique d’atelier (après bref rappel de son trajet et mention de Cathie Barreau), qu’il transpose et pose comme contrat moral préliminaire au travail qui sera effectué ensemble :
– Droit à l’erreur
– Droit de ne pas écrire & droit de ne pas publier (ou « lire à voix haute » tel quel défini dans la version non numérique d’un atelier) – droit au repentir et à l’auto-correction
– Droit à la parole et au silence
– Droit à la confidentialité – entendre en ce contexte comme une question fil rouge, comme une autorisation à la fiction littéraire et au pseudonymat (identité littéraire et numérique) : rappel des notions d’identité numérique, référence à Olivier Ertszcheid et à son livre).
3. Temps d’écriture – mon identité numérique. (écrire web signifie écrire dans et avec : s’écrire web le signifie plus encore).
Les sources littéraires sont des CVs et bios d’auteur devenues faits d’écriture sur leur site : présentation de joachim séné  / bios de fred griot, de françois bon  et de guillaume vissac sur leur site respectif…

La consigne donnée est :

« Écrivez votre micro-autobio en cinquante mots dont au moins dix soient des liens hypertextes »

(Cet exercice permet de se présenter au groupe et à l’animateur, en même temps que de présenter un peu de son rapport au web).