Il n’y a que Perec pour faire ça

Il s’agit d’un texte de Georges Perec sur la tomate écrit sous la forme d’un article scientifique avec de nombreuses références et différents schémas montrant que la tomate a des effets négatifs sur l’homme, mais très vite, on se rend compte que ces références sont totalement farfelus ainsi que la thèse qu’il développe : selon lui, la tomate aurait des conséquences respiratoire sur l’homme ; bizarre.