Vocalises stomacales

La renommée internationale de notre bien-aimé scientifique George Pérec n’est pourtant plus à faire, mais celui-ci nous a prouvé une nouvelle fois que la moindre de ses recherches égalait en sublime et en intérêt, en pertinence et en sagacité les sois-disant hauts faits de très surestimés professeurs (qui cherchent avant tout la gloire et les femmes – oui, je pense à vous, M. Einstein) : il a en effet produit une étude remarquable du lâcher de tomates sur troupeau de cantatrices, et ce en osant tester d’autres projectiles que la tomate, tout en pointant avec sagesse les caractéristiques primaires qui font de la tomate l’outil privilégié de stimulation vocale de ces créatures grassouillettes déambulant hasardeusement sur les scènes de nos plus beaux théâtres – on ne peut que l’en remercier, tant l’urgence d’une telle entreprise se faisait ressentir.