Il ne m’en reste plus que deux.

Merci pour vos « com’ », je crois comprendre que vous liké mes posts : vous m’en voyez heureux. Sérieusement, je crois que vous seul pouvez me comprendre en cette période de crise. Si l’on se rencontre lors d’une foire qui se déroule le 22/04/2012, j’espère que vous me communiquerez de vive voix tous ces vifs compliments que vous m’écrivez de derrière votre pc. Plus nous serons nombreux pour défendre cette cause, plus les prix chuteront.
Pour une république solidaire !

M. Julien d’or