La fin d’une icône de la jeunesse…

Joanne Rowling, née le 31 juillet 1965 à Yate, dans le Gloucestershire en Angleterre est une romancière anglaise mondialement connue sous le pseudonyme J.K. Rowling pour avoir publié la saga Harry Potter, dont les sept tomes ont été traduits dans près de quatre-vingt-dix-huit langues et vendus à plus de trois milliard d’exemplaires.

Jeune mère divorcée vivant d’allocations, elle avait commencé à écrire Harry Potter à l’école des sorciers en 1980 et avait dû attendre de longues années et l’aide d’un agent littéraire ; Christopher Little, avant que son livre ne paraisse en 1991 aux éditions Penguin. Le succès planétaire des six tomes suivants –ainsi que des hors-série– lui ont permis d’acquérir une fortune estimée en 2008 par le Sunday Times à près de 600 millions d’euros.

Aujourd’hui, J.K. Rowling, dont le roman The Casual Vacancy –Une place à prendre en français vient de sortir, songerait à en publier la suite, déjà en cours d’écriture d’après sa dernière interview donnée au New York Times dans laquelle elle déclarait aussi vouloir définitivement tourner la page de l’écriture jeunesse pour se consacrer à une littérature plus aboutie.