Fail…

  • 8h30 – le réveil sonne, je l’assomme
  • 8h38 – je trouve le courage de me lever, j’allume la radio et écoute d’une oreille distraite les dernières nouveautés
  • 8h42 – des voix criardes ventant les mérites d’un déodorant laissent place à une publicité pour une célèbre chaîne de magasins se voulant les moins chers. Soupir.
  • 9h51 – l’autoradio me rappelle à nouveau qui sont les moins chers. Ils peuvent le prouver grâce à une application qu’ils ont inventée. Ils disent faire mieux que la chaîne concurrente qui proposent prix bas et confiance en prime. Soit.
  • 9h52 – je me gare sur le parking de la fac et télécharge l’application par curiosité… il faut que j’aille faire des courses ce soir, j’en profiterai pour essayer.
  • 10h00 – mon premier cours de la journée commence, j’allume mon ordinateur, ouvre mon logiciel de traitement de texte
  • 10h02 – je me connecte à internet pour jeter un œil à mes mails, je devrais avoir reçu le magazine des moins chers. Clic. Beaucoup de spams, les moins chers sont  bien au rendez-vous, c’en devient presque du harcèlement mais je reste fidèle.
  • 10h03 – entre deux prises de note, je continue la lecture de mes mails, l’un d’eux me mène sur un forum que j’aime assez pour y passer régulièrement. Clic. L’un des membres que je préfère a posté un message pour parler de son blog. La description est alléchante. Clic
  • 10h07 – Décidément, le prof ne s’arrête pas de parler, on ne peut plus surfer tranquillement de nos jours ? Enfin une petite pause. Du moins part-il dans un délire bien trop tiré par les cheveux pour que je ne le suive. Retour au fameux blog. Clic.
  • 10h21 – Tout en prenant de, certes très éparses, notes, je me lance dans la lecture d’un article dans lequel est présenté le projet d’écriture du membre dont je parlais plus haut ; Elayne Sedai. Clic. C’est que ça m’a l’air intéressant. Drôlement intéressant. Un lien vers sa page Facebook. Clic
  • 11h48 – le prof a fini de faire les cents pas dans mon dos, me forçant à feindre une attitude sérieuse. J’avoue que quand j’écoute avec mes deux oreilles, je comprends un peu plus de choses. Clic. Facebook. Je jette un œil à la page de l’auteur en herbe mais une petite fenêtre de conversation attire mon attention. Clic. Apparemment, je ne suis pas la seule à avoir décroché.
  • 11h57 – le prof abandonne l’idée de nous garder pour les trois dernières minutes. Dommage, on commençait à peine à s’amuser. Clic.
  • 13h31- un petit quart d’heure avant que le cours ne reprenne, j’ouvre mon ordinateur qui m’accueille silencieusement. Ma session s’ouvre où je l’avais abandonnée. J’ai beaucoup de notifications sur ma page facebook, mais un simple coup d’œil m’apprend que je n’ai pas loupé grand-chose. Ah si, ma cousine a mis de nouvelles photos de son bébé.
  • 13h42 – des publicités bien ciblées s’affichent sur la droite de ma page web. Clic. Enfin des nouvelles de ma série préférée ; Elucubrations d’un vampire torturé, saison 21 !
  • 13h47 – le prof essaie de reprendre, mais l’attention n’est pas présente à l’appel. Tant mieux, je peux continuer à admirer les dernières photos du ténébreux Ezéchiel Salvapovic… non pas que j’aurais arrêté de toute façon. Clic.
  • 13h51 – je prends quelques notes et références pour le moment où il faudra réviser pour les exams.
  • 13h59 – un concours pour gagner l’intégral des 21 saisons avec 3000 heures de bonus ! Clic. Il faut répondre à un questionnaire. Regard en coin vers le professeur, qui se bat contre le rétroprojecteur. Bien pour moi, ça. Il en a au moins pour dix minutes. Clic.
  • 14h21 – répondre à toutes les questions à prit un peu plus de temps que prévu, mais j’ai tout juste. En même temps qui ne sait pas que la chemise d’Ezéchiel est bleue nuit dans l’épisode 63 de la saison 17 ? J’ai toutes mes chances. Pour être certaine, je rentre quand même l’adresse mail de 20 amies. Ca va augmenter ma probabilité de remporter le gros lot. Clic, clic, clic !
  • 14h21 et 37secondes – noooooooooooooon ! L’ordinateur n’a pas tenu le choc alors que j’essayais d’ouvrir une photo D’Ezéchiel le ténébreux sous Photoshop. J’ai bien peur de n’avoir pas eu le temps de valider ma participation…
  • 14h22 – un juron peu élégant, mais qui m’aide néanmoins à soulager l’infinie détresse qui m’envahie, m’échappe. Quelques regards se tournent dans ma direction. Je m’en moque.
  • 14h27 – Clic. Il faut que je recommence…