Charmante Chamarande

Chère Madame,

 je vous envoie la carte qui me reste de Chamarande qui n’a d’intérêt que comme paysage car un superbe sophora cache en grande partie les détails du château au premier plan un petit lac formé par la rivière la Juine qui traverse la parc (par Le Nôtre).

à vous bien cordialement, et bons souvenirs à tous les autres

B. Blemont

 

Montagne vertigineuse de vert, qui pointe sa cime vers les cieux bleus.
C’est un voyage nébuleux et gracieux,
qu’il faut entreprendre avec augure.

Se laisser glisser au gré du vent qui secoue sa ramure,
sans jamais se laisser emporter par la chute
et suivre les cascades de feuilles,
qui dans un son de flûte
ravissent l’œil.

On devine, niché dans les branches, un château.
Là, un homme de pierre s’étend sous le couvert,
là où il ne fait point trop chaud,
contemplant d’un regard sévère.

Au pied du colosse au pied de bois,
un lac s’étire et s’étend.
D’étrange formes s’y baignent joliment,
ignorant les courbes d’autrefois.