Google a une mauvaise image de moi

Selon toi Google, je serais une étudiante de la fac, fêtarde et qui participe au premier grand événement de sa vie indépendante, une réussite sociale à première vue. Or, la vérité n’est pas si rose, en effet cet événement était pour le dire franchement : nul, et mon avenir étudiant à Nantes s’est résolu par un bilan plutôt négatif ; pour résumer : Google, tu es mauvais car tu ne prends pas en compte les choses plus subtiles de mon existence car si je te suis dans ta démarche, je serais une fan d‘Harry Potter -ce qui est quand même partiellement vrai- mais n’oublies pas que ma petite sœur -qui est elle une fan de la première heure- peut accéder à mes comptes Internet ; du coup, je me retrouve soudainement fan du plus célèbre sorcier et étudiante en langues, merci Google, peut-être que si je fouille, je vais trouver quelque chose qui me correspond ?! Eh bien finalement je trouve des choses qui pourraient me correspondre : un intérêt pour les bonnes séries (d’ailleurs, j’aurais pas mis que celle-là) et pour les bons films (ah là par contre tu as visé dans le mille !) en fait j’ai compris que c’était ce côté-là de moi que tu voulais mettre en avant, tu n’as pas tout à fait tort mais s’il te plait, fais un effort parce que là on dirait que je suis une fille plutôt fade (peut-être que je suis fade en fait ?). Ah non, en fait mon existence n’est pas si fade que ça -pardon Google, je t’ai jugée trop vite- j’ai pris part à des choses qui m’ont construites et que je n’oublierais jamais, en revanche, ce que je regrette c’est la façon dont tu as traité ces souvenirs qui sont les plus importants de ma vie : tu les a relégués au second plan, et je suis très vexée, je peux donc constater sans aucun problème que tu as une mauvaise image de moi et que tu ne veux absolument pas que j’aie une quelconque vie sociale, parce que ceux qui oseront me chercher sur Google seront vite rebutés, c’est moi qui te le dis !

Lauriane Bertet