Pour aller au lycée je …

Je mets mes chaussures, je sors de chez moi et je ferme la porte du garage à clef. Je commence à marcher pour sortir du terrain en passant entre la moitié du portail blanc qui se trouve sur ma gauche, et la haie sur la droite. Un ou deux mètres après avoir dépasser le portail, je jette un coup d’œil à droite pour regarder le panneau électronique de chez Béliard Matériaux, qui m’indique l’heure, la date, et la température du jour. Je traverse directement la route pour me placer sur le trottoir d’en face s’il n’y a pas de voitures, sinon j’attends un peu plus loin. Une dizaine de mètres plus loin, je tourne la tête à gauche pour admirer l’entrée de la MFR. Il y a d’ailleurs souvent des gens le matin qui fument devant le grand portail vert. En continuant mon chemin je peux voir l’usine Chauvat qui construit des portes et certains de ses employés de si bon matin. Au niveau du parking de cette entreprise, il y a d’énormes bennes où on panneau est accroché dessus. On peut y lire : Location de bennes, avec le dessin du castor recyclage paprec. Je continue pour arriver au bout de mon interminable rue où se trouve un panneau publicitaire qui fait souvent la promotion d’un film sortit dans notre minuscule cinéma d’une seule salle. Je tourne à droite avant ce panneau et je longe le skate park muni d’une rampe ou deux et d’un banc. En face de ce terrain se trouve le sporting, la salle de sport avec un terrain de basket en extérieur. Un peu plus loin je tourne à gauche pour m’engouffrer dans une petite rue un peu à l’écart et peu fréquentée, à part par les piétons, et comme toujours je baisse la tête de peur de me prendre le panneau qui indique un cédez le passage. Encore quelques mètres et je passe entre de petites barrières blanches qui servent à empêcher les voitures de passer. Ensuite je tourne à gauche et je passe à côté de la cantine. Puis je descends par la cour du collège pour enfin arriver dans la cour du lycée.