Polymorphe

Qui a décidé pour moi ? MOI ! C’est toujours moi. Je n’ai pas besoin de m’arrêter. STOP a environ 50 mètres Le bonheur est une route qui ne se finit jamais. Ensuite il faut continuer tout droit pendant environ deux-cent mètres avant de tourner à gauche. Je tourne ensuite franchement à droite. Route à gauche, où peut-elle bien mener ? Je ne me souviens pas… Je ne me souviens plus… Personne ne s’en souvient plus.

Et toujours pas de panneau publicitaire read more

Sur le chemin du lycée

Je ferme la porte, un écriteau disant « bienvenu » sur la porte d’entrée. Mon scooter, « SYM mio » écrit en blanc sur le fond café au lait. En arrivant au STOP, à ma droite le panneau de publicité « Auberge de La Coudre » avec le numéro de buffet proposant les services de cette auberge, mariage et buffet. Sur la route, ce même panneau publicitaire, mais « à 200 m » est rajouté et au même endroit mais de l’autre côté de la route un autre panneau publicitaire pour « Cathy Couture ». J’entre dans ma ville, le panneau indique « Pouzauges, ville fleurie ». Quand je m’arrête au feu rouge qui dure 28 secondes, à ma droite il y a le Garage Fortin, dans cette même rue et toujours à droite il y a aussi le cabinet de docteurs Chiffauleau et Baillay écrit en noir sur cette fameuse plaque d’or, puis le kebab sur écriteau vert au nom dont je ne me souviens jamais. Puis AAZ immo et Brousseau vêtements, plus loin aussi il y a un Éram. Au niveau du dos d’âne on peut voir la pancarte indiquant « Bibliothèque Le Colombier ». Au rond-point, l’autre agence immobilière « Pouzauges immo » ou quelque chose comme ça, et puis la pancarte « Maison de retraite ». En tournant à droite, le nom de la rue « Avenue des lilas ». Puis le passage réservé aux piétons et devant le lycée la pancarte « Lycée Notre-Dame de la Tourtelière » en bleu sur sa jolie pancarte blanche. read more

J’habite partout

J’habite à Pouzauges. J’habite à la Coudre de Pouzauges plus précisément. J’habite une belle maison, qui a plus de 100 ans, avec des volets bleu lavande. J’habite entre un champ et une auberge, où il n’y a jamais personne d’ailleurs. J’habite à environ 1 km après le panneau de sortie de ville, et le panneau annonçant que « Pouzauges est une ville fleurie ». J’habite près de deux moulins à vent, qui ne fonctionnent plus. J’habite à 5 minutes du Collège Antoine de Saint Exupéry et à 2 minutes du Bois de la Folie. J’habite près du Château de Pouzauges, ou du moins ce qu’il en reste, c’est-à-dire seulement un donjon. J’habite dans cette ville depuis 10 ans, et commence à connaître les côtes et les descentes, celles par lesquelles votre moniteur de conduite se fera un malin plaisir de vous faire emprunter. read more