Critique du livre: « Un pèlerin sans chemin »

Le best-sellers épistolaire de Jeanne Hawks, Un pèlerin sans chemin, vient d’exploser tous les records de ventes depuis la saga Harry Potter de J.k Rowlings.Afin de comprendre l’engouement des lecteurs pour ce livre en apparence sans grandes ambitions, il est intéressant de se pencher sur la réalité qui pourrait se cacher derrière la fiction, et peut-être, la réponse à une énigme jamais résolue. Rappelons aussi que cette correspondance, prétendument fictive, n’est le fait que d’une seule personne… A ses lettre envoyées, nulle réponse. Pourquoi? Car la mobilité et l’absence de point d’attache du personnage ne le permettait pas? Quel intérêt à communiquer que dans un sens? read more

Le pélerin sans chemin


Cher Francis,

Je suis vraiment désolé, pour tout.
Je sais que ce n’est guère la meilleure façon de te l’annoncer, mais je n’ai pas le cœur ni les mots pour te l’annoncer. La carte parle d’elle-même.
Je l’ai découvert de façon presque similaire, si ce n’est que ce n’est pas sur un morceau de carton qu’il m’a été donné de voir ce macabre spectacle, mais à l’endroit même qui en fut la scène, après avoir suivi la rumeur et la foule qui se pressait vers les bois. J’aurais préféré ne pas avoir écouté ma curiosité maladive. read more

La boîte à perlimpinpin.

Je me souviens de ce soir froid de décembre. Quel était donc cet énorme paquet, tout enrubanné et coloré? Au pied du sapin, il semblait bien seul. Où étaient donc tous les autres? Les ronds, les petits, les gros, les jolis? Il n’y avait que celui-là, pour tous les trois. Mon frère, ma sœur et moi, avec plus de curiosité que de joie, l’avons déballé, dénudé de son papier. Quelle était donc cette boîte en carton? Avec son dessin en noir et blanc d’un machin pas très élégant, il avait l’air tout grognon. read more

Journée virtuelle

7h17: check des messages sur la boîte mail à partir du portable. « Gagnez 500 000 € »; « rejoins moi sur tweeter »; « banque »; « je t’attend sur Baboo »; « assurance »; « programme du cinémanivelle; « vous voulez connaître votre avenir? contactez moi »; « you have a new review ».
Connexion à fanfiction.net, compte perso, story-stats, review, Nathaniel54 « Kikou, trop bien votre fic, je kiffe! A la prochaine! Hâte de lire le prochain chapitre! Tchouss! ». Ha tient, nouveau pm, Strider « Quoi de neuf niveau lectorat? Le crossover a du succès? ». Réponse « Nouvelle review. Faut penser à revoir la description de Volke, elle plaît pas à tout le monde. » Google image. Pas le temps. read more

Un objet bien encombrant

Un objet… je ne sais si je peux qualifier ainsi cette chose que je trimballe. Il n’est pas très grands pour ce que c’est, pas très bien proportionné aussi, mais ça ne cesse d’évoluer avec le temps, alors je ne sais jamais trop à quoi il va ressembler dans peu de temps. Même en ce qui concerne les couleurs ce n’est pas facile à décrire. La coque est principalement d’une teinte pêche, même si elle vire parfois bleu, violet, noir, jaune, marron. Il y a dessus quelque touche de rouge, de blanc, de brun et de vert. C’est beaucoup plus simple de décrire l’intérieur au niveau chromatique. C’est uniformément rouge, avec tout de même quelques bandes blanches pour casser cette monotonie monochromatique.
C’est longiligne, avec formes plus ou moins rondes, et des extensions qui se segmentent et se ramifient. read more

Je sens ton souffle sur ma nuque.

Je sens ton souffle sur ma nuque, froide brise éphémère, qui en un instant me glace et me désespère. Tu es là, derrière moi, immuable et  inévitable. Tu m’emplis de ce souffle mortel, qui transforme mes yeux en miroir et mon sang en glace. Je ne sais si je dois fuir, partir ou mourir, je ne peux bouger, tu me lie, m’étouffe de ce souffle. Je suis lourde, pesante et maladroite, je ne sais vers qui je puis me tourner. Quoique je fasse, où que j’aille tu seras toujours là, à me suivre dans mes moindres pas, ombre lancinante et menaçante, qui jamais ne lâche sa proie. Je rêve du jour où tu me quitteras, utopie perdue, rances espérances,  je sais que cela n’arrivera pas. Mais je ne puis m’empêcher d’imaginer, ce que la vie sans toi serait. Un vide immense, où lutte un sentiment de solitude, ou bien une libération, un renouveau, une naissance ? read more

Je me vois

Je me vois, devant mon miroir, chantant à pleine voix des paroles qui ne sont pas de moi. Je m’imagine les projecteurs m’éclairant de leur chaleur, la foule m’acclamer de tout cœur. Je les entends, crier mon nom, reprendre après moi mes chansons. Je le sens, cet amour qu’ils projettent vers moi, et que je leur rend.

Je la vois, devant moi, chantant à pleine voix les paroles qui sont les siennes. Je l’imagine, soleil m’éclairant de sa chaleur, je l’acclame de tout mon cœur. Je m’entend, crier son nom, reprendre après elle ses chansons. Je le sens, cet amour qu’elle me donne en échange de mon adoration. read more

Fake et vérités sur Hugh Jackman

Hugh Jackman – de son nom complet Hugh Michael Jackman – est né le 12 octobre 1968 à Sydney. Diplômé en journalisme de l’University of Technology de Sydney, Hugh Jackman étudie la comédie à la Western Australian Academy of Performing Arts située en Australie, avant de débuter devant la caméra dans la série télévisée australienne Correlli en 1995. Ce n’est que quatre ans plus tard, avec la comédie Paperback Hero, qu’il fait ses premiers pas sur grand écran. C’est en 2000 qu’il connaît la consécration internationale en remplaçant au pied levé Tom Cruise, monopolisé par le tournage de Mission Impossible 2, dans le film X-Men réalisé par Bryan Singer. Il reprendra son personnage de Wolverine, le mutant sauvage emblématique de la saga, dans les deux volets suivants : X-Men 2 (2003) et X-Men, l’affrontement final (2006) read more

Peu importe

Luana, Williana…peu importe.

Naurofana, la Panthère… peu importe.

Terre du Milieu, Mur d’Hadrien… peu importe.

Peu importe le lieu, peu importe l’époque, car ils sont tous les mêmes.

Peu importent les noms, peu importent les personnages, car elle est chacun d’eux.

Peu importe l’auteure, car seul importe son œuvre.