Souvenir et évasion

– J’ai répondu au moins : rien de spécial, c’est un livre peu connu. […]

Puis sur une longue ligne droite, plus rien : seulement l’endroit vers lequel j’habite.

– Il faudrait aussi mentionner les voyages qu’elle a déjà eu l’occasion de faire – Léon fréquente une allemande. C’est dur de l’apprendre -. Penser qu’il reste du chemin à parcourir.

Direction : Jarnac, où l’on trouve les magasins basiques mais nécessaires. D’ailleurs, cet endroit m’énerve. La Roche-sur-Yon est mieux. Plus grand, plus anonyme. read more

Dans un bus et au dehors V2

Premières écritures, les courriers sur le radiateur, portant les noms des résidents, « Émilie », « Antoine »… Et quelques affiches « empêchez les centrales de s’installer à côté de chez vous ». Quelques panneaux sur le chemin, « Super U à une minute », puis le bus, avec l’écriture « La Roche-sur-Yon ville », et « laissez la voie au bus ». A l’intérieur, des publicités et des étiquettes : « place de courtoisie, laissez les à ceux qui en ont besoin » « marché de Noël, allez-y en bus ! » que l’on peut lire lorsqu’on s’assoit. read more

J’habite un petit village de Charente

J’habite à Chassors, un petit village de Charente. J’habite plus précisément au bord de la ville, 500 m après le panneau de sortie. Ma maison est entourée de plusieurs autres, de gauche à droite, qui ne se ressemblent pas vraiment. Il y a aussi un chemin, où passent beaucoup de tracteurs.

J’habite dans une maison qui offre une large vue sur les vignes, qu’on retrouve partout entre les villages. Mon chemin mène à ces différentes vignes.

J’habite dans un village qui pourrait en être deux : le haut et le bas. (D’ailleurs, celui du bas porte un autre nom, Les six chemins, mais fait toujours partie de Chassors). Dans le haut, on y trouve un ancien village, avec de vieilles maisons, une vieille église, un grand cimetière et de vieilles personnes. On en retrouve toujours un assis au coin des angles de la rue de l’église, regardant les voitures passer toute la journée. Dans le bas, c’est un autre village. On y retrouve un terrain de foot, une école avec un grand parking, une mairie, un terrain de tennis, une salle des fêtes, le tout se situant autour d’une seule route, de part et d’autre. read more

Une communauté assez courante

Pauline, c’est un nom qui représente une personne en particulier, mais en même temps tellement d’individus ; on pourrait inventer des milliers de vies à ce prénom, qui est tout de même donné des milliers de fois par an, c’est pour dire si on ne se sent pas minuscule au milieu des autres Pauline ! Ce ne serait pas facile de faire une seule personne : certaines voudraient travailler (ou travaillent) dans l’environnement, d’autres dans la comptabilité, d’autres encore n’ont pas d’idées… On ne peut pas se présenter facilement, puisque chacune voudrait embellir sa vie : « j’aimerais travailler dans tel domaine, j’aimerais devenir brune, blonde, rouge ou violette, avoir une vie meilleure que celle que je possède » et pour ça elles pourraient peut-être y arriver, mais comme certaines croient au destin et à une vie toute tracée, elles ne cherchent pas à se lancer (parce que l’origine du nom signifie petit et faible, deux mots qui ne donnent pas forcément la force pour affronter la vie) alors elles rêvent d’une autre vie, où elles seraient les plus grandes écrivains / stars / chanteuses de la planète et où des milliers de photographes et d’hommes la poursuivraient (même que certaines réussissent à obtenir un peu de célébrité en passant dans des émissions de télé-réalité comme la Star Academy, et que d’autres réussissent comme la chanteuse Pauline) ; et puis si on cherche un peu, on tombe aussi sur des blogs de pâtisseries et de mode, parce que les Pauline aiment bien les deux, évidemment, et on peut même trouver des Pauline sportives (sûrement les gourmandes en pâtisseries) qui font du cheval ou du surf et un magasin de sport à Sézanne, dans le 51, qui porte notre nom (mais qui n’a pas l’air de contenir beaucoup de choses) et si on cherche un peu, il n’y a pas tant de personnes qui sont connues – preuve que les Pauline ne sont pas les plus sportives non plus – ; et ensuite, que dire d’autre ? Il ne reste plus grand chose à ajouter après tout, les Pauline sont aussi d’un naturel timide, elles ne parlent pas tout le temps d’elles… read more