« Je suis une aventure » – Daniel Brühl

Daniel César Martín Brühl González Domingo, né le 16 juin 1978 à Barcelone, en Espagne, est un acteur allemand. Cet acteur est quadrilingue, car il parle couramment l’espagnol, l’allemand, l’anglais et le français et a de solides notions en catalan ainsi qu’en japonais.

Sa carrière débute d’abord avec des petits rôles dans des soaps allemands. Puis début 2000 il obtient des rôles dans films à petit budget allemand. C’est en 2003 avec le long métrage Good Bye, Lenin! de Wolfgang Becker que son talent se révèle au plus grand nombre et se confirme avec la sortie de The Edukators. Il s’essaye au tournage en langue anglaise dans Les Dames de Cornouailles, aux côtés de Judi Dench et Maggie Smith. Sa carrière internationale s’intensifie par la suite avec sa participation au Joyeux Noël de Christian Carion (2005), 2 Days in Paris de Julie Delpy (2007) et même au blockbuster La Vengeance dans la peau (2007). Daniel Brühl sera même présent en 2006 lors de la 59e édition du Festival de Cannes. Il fera partie du jury de la Cinéfondation et des courts métrages. En 2009, Daniel Brühl est de retour à Cannes avec Inglourious Basterds de Quentin Tarantino, sélectionné en compétition officielle. En 2011, Daniel Brühl tient le rôle principal du film futuriste de Kike Maillo, Eva et use à la perfection de la langue espagnole. read more

J’ai été (Robert, Roger) toute une vie (autour de « J’ai été Robert Smith » de Daniel Bourrion)

Daniel Bourrion, J’étais Robert Smith (éditions publie.net) est un court livre qui s’empare de cette figure mythique des années 80 que fut le chanteur des Cure. De son image, et de la copie maladroite qu’en firent nombre d’ados d’alors. Le narrateur aura été Robert Smith. Puis un jour, ne le fut plus. Nous avons été Robert Smith, avec lui, qu’on se soit ou non crêpé la tignasse au sucre et savon, au-dessus du lavabo familial, nous retrouvons durant toutes ces pages nos sensations et cette si longue attente qu’est l’adolescence. Il y a une génération d’écart et autant de représentations et usages du monde entre le narrateur de ce livre (ou l’animateur qui le propose en partage) et les participantes, mais ce qui est à creuser c’est la perception de quelque chose, via ce rapport aux idoles, de cet âge transitoire et des sensations qu’il porte, génériques & intimes – de l’intime vers le générique. Les textes sont à lire ici. read more

Je suis foot de toi.

Et je cours, je cours, je cours avec le ballon comme lié à mes pieds. Je traversais le terrain en évitant l’équipe adverse les tacles qu’ils voulaient me faire pour m’empêcher de m’approcher des buts adverses. J’ai failli perdre la balle mais non je la retiens au dernier moment et je m’approche des buts à la vitesse d’un aigle et avec la grâce d’un félin. Je nargue mes adversaires qui peinent à me rattraper et se placent devant moi trop tard. Je tire, et mon tir vole comme mué d’une raison propre, comme s’il narguait lui aussi mes adversaires. Je suis le ballon des yeux et je lève mes bras en signe de victoire lorsque le ballon entre dans les buts. Je laisse un cri m’échapper et mes coéquipiers sautent sur moi en criant leur joie, sous les acclamations des supporters qui scandaient mon nom sans relâche. read more

Compagnon d’un jour…

Un déménagement. Un de plus. Je ne compte plus. J’ai connu trop de camarades, trop de professeurs, trop de classes et trop de villes. Je ne veux plus me lier avec ces gens qui m’entourent. Je vais repartir. Je le sais. Nous ne restons jamais bien longtemps au même endroit. Parfois, ça dure quelques années. Mais plus depuis longtemps.

A nouveau, on me regarde. Je suis la petite nouvelle, la petite bretonne un peu boulotte, pas très bien habillée, pas très bien coiffée, que l’on observe de loin. Je fais pareil. Je ne m’approche plus. J’observe. read more

Et pourtant …

Ce soir, c’est LE soir. Premier concert. Enfin. Papa-Maman qui nous dépose moi et une amie devant un bar-concert plutôt classe d’où s’échappe des notes de jazz. Très « clean ». Le concert n’a pas encore commencé. Ouf. « Soyez bien sage ». Bien sur, bien sur. Une fois la voiture disparue au coin de la rue, on se précipite vers le bar miteux à l’autre bout de la rue.

Des crêteux et des gothiques s’agglutinent devant. On se sent un peu idiotes en entrant et en demandant les toilettes. Moins quand on ressort changées et maquillées, tout en noir, collant rayés et déchirés.
On se faufile entre les punks accrochés à leur bière. Arrivé au comptoir, on LE voit. Le chanteur. Celui du groupe qu’on vient voir. Celui avec ses cheveux en désordre, ses tee-shirts à textes et ses jeans troués. On a bien retenu la leçon. Même genre de tee-shirts, même trous aux genoux.
Il se penche et commande une bière au barman. Mon amie fait de même. On la boit en essayant de la tenir nonchalamment, comme lui, du bout de la main. On discute de musique avec un air inspiré pour se donner l’air important. On essaye de citer Sartre comme si on avait tout compris, et le marxisme comme si c’était une évidence. On regarde les gens « normaux » passer dehors avec condescendance, les plaignant de leur petitesse d’esprit.
Je me retourne pour jeter un oeil vers LUI. Une fille s’approche et l’embrasse. Une fille banale. Avec une tunique, un pantalon noir banal et les cheveux long et lisse. Une fille qui n’est sans doute pas marxiste comme LUI. Une fille beaucoup plus banale que LUI.
Et pourtant … read more

Je me vois

Je me vois, devant mon miroir, chantant à pleine voix des paroles qui ne sont pas de moi. Je m’imagine les projecteurs m’éclairant de leur chaleur, la foule m’acclamer de tout cœur. Je les entends, crier mon nom, reprendre après moi mes chansons. Je le sens, cet amour qu’ils projettent vers moi, et que je leur rend.

Je la vois, devant moi, chantant à pleine voix les paroles qui sont les siennes. Je l’imagine, soleil m’éclairant de sa chaleur, je l’acclame de tout mon cœur. Je m’entend, crier son nom, reprendre après elle ses chansons. Je le sens, cet amour qu’elle me donne en échange de mon adoration. read more

J’étais enfin libre !

Noël à l’internat ou plutôt quelques jours avant Noël, donc à l’internat, oui, cette endroit où on est enfermé, cette endroit clos et pourtant, oui, ce jour…

Des cadeaux avant Noël, ridicule non ? Mais pas le choix, les amies déballe le leurs, ridicule si je ne fais pas la même chose.

Je déballe mon cadeau, là bouffé d’air, bouffé de liberté, bouffé de tout, je m’échappe, je m’enfuis, je pars, je transcende : un T-shirt !

J’ai eu SON T-shirt ! Le t-shirt que je voulais, que j’ai vu je ne sais combien de fois dans cette boutique, ces heures passées à regarder ce smiley dessiné en jaune, jaune fluo, qui ressorter tellement de ce noir profond, qui était voyant ! Tellement voyant ! Enfin… pour moi… read more

Composé d’aventures (autour de « Je suis une aventure » d’Arno Bertina).

Un atelier ce n’est pas suivre un programme écrit à la séance près, un cycle d’ateliers s’écrit au fur et à mesure, au fur et à mesure de ce qui s’y écrit, de ce qui s’y énonce. De fil en aiguille, donc. Et, partant de là où nous sommes arrivés lors de cette première séance d’énonciation en écriture (ces portraits hyperliés de soi-même, mués en un second temps en « Vies » expurgées de tout lien interne), nous reste l’idée de portrait, de biographie, de confrontation entre matière documentaire (dont le web abonde) et fiction… read more

Nicole Kidman, what did you expect ?

Née le 20 juin 1967 à Honolulu, Nicole Kidman dispose de la double nationalité, australienne et américaine. En 1983, et malgré un QI de 132, Nicole quitte l’école pour suivre des cours d’art dramatique, se découvre une passion également pour la danse traditionnelle Hawaïenne. Elle étudie le théâtre avec l’actrice Naomi Watts à Sydney avant d’obtenir un premier rôle dans le thriller « Bush Christmas« , succès en Australie. Mariage avec Tom Cruise en 1991. Premier Golden Globes en 1992 en tant que Meilleure actrice dans un second rôle dans le film Billy Bathgate. Elle tourne avec des réalisateurs reconnus, tels Baz Luhrmann, Stanley Kubrick ou encore Lars von Trier. Divorce avec Tom Cruise en 2001.  En 2002, Oscar de La meilleure Actrice et Golden Globes de la Meilleure actrice – Film musical ou comédie pour le film Moulin Rouge, Saturn Awards de la Meilleure actrice pour « Les autres« . Découvre sa sœur cachée née d’une aventure de sa mère avec un inconnu, choc. Quatre ans de récompenses plus tard, le dimanche 25 juin 2006, Nicole Kidman épouse le chanteur de musique country Keith Urban. Élue à 39 ans actrice la mieux payée d’Hollywood avec une moyenne de 17 millions de dollars à chacune de ses productions. Flop du film À la croisée des mondes : « La Boussole d’or » en 2007 où l’actrice ne récupérera qu’un cachet de 15 millions de dollars. Kidman, déjà mère de deux enfants adoptifs, Isabella et Connor, et son mari, Keith Urban, confirment en 2008 attendre leur premier enfant au magazine Daily Mail. En 2009, succès publicitaire dû à la boisson Schweppes, « Hey what did you expect ? ». read more

Kery James

Kery James, de son vrai nom Alix Mathurin, est né le 28 décembre 1977 en Guadeloupe de parents Haïtiens. Il passera sept années sur son île natale avec sa mère. Son père décide alors d’y envoyer le jeune Alix et sa sœur. Ils iront donc loger chez un oncle au cœur de Paris dès octobre 1985.

Aux infirmes du bonheur à qui mes textes servent de béquilles
Aux inconnus qui me considèrent comme un membre de la famille
Ceux qui m’ont fait une place, dans leurs cœurs, dans leurs vies,
Je n’aurais que deux choses à dire, j’ai honte et merci. read more