Objets listes et parcours d’usage – Écriture 2 – Choix et dépliement d’un objet

Objets listes et parcours d’usage

avec Autobiographie des objets, François Bon (Seuil, coll. Fictions et Cie, 2012)

Des formes énumératives ont été produites durant le temps d’écriture 1.

« Dans sa liste, choisir un des objets et l’écrire, le déplier de toutes les façons, en explorer toutes les potentialités, fictionnelles, mémorielles, digressives. À la troisième personne du singulier, indéfinie, le ON. »  L’animateur donne une suite de questions par le tamis desquelles passer l’objet, et la consigne sera d’

« écrire comme tête baissée sans se retourner, mener chaque question jusqu’à épuisement, puis seulement passer à une autre, en passant à la ligne ». read more

Un objet bien encombrant

Un objet… je ne sais si je peux qualifier ainsi cette chose que je trimballe. Il n’est pas très grands pour ce que c’est, pas très bien proportionné aussi, mais ça ne cesse d’évoluer avec le temps, alors je ne sais jamais trop à quoi il va ressembler dans peu de temps. Même en ce qui concerne les couleurs ce n’est pas facile à décrire. La coque est principalement d’une teinte pêche, même si elle vire parfois bleu, violet, noir, jaune, marron. Il y a dessus quelque touche de rouge, de blanc, de brun et de vert. C’est beaucoup plus simple de décrire l’intérieur au niveau chromatique. C’est uniformément rouge, avec tout de même quelques bandes blanches pour casser cette monotonie monochromatique.
C’est longiligne, avec formes plus ou moins rondes, et des extensions qui se segmentent et se ramifient. read more

Charade d’un jour

Mon premier est un livre est au format poche, pas plus grand qu’une photo, il est un peu noir, un peu orange, ses pages sont jaunies, sa couverture cornée et recornée à force d’être torturée.

Mon second m’a été offert par ma tante, qui me connaît bien, mais ne s’attendait surement pas à mettre entre mes mains d’adolescente quelque chose qui deviendrait si précieux. Quoique, elle me connaît bien.

Mon troisième reste à mes côtés lorsque je me sens la plus seule, parfois il me sert d’oreiller involontaire, en somme il est le compagnon idéal. read more

La boîte

Ma boîte à trésor. C’est ainsi que je l’appelais. Une simple boite rectangle, tenant dans la main, bricolée dans du Canson et scotché car j’avais oublié de lui faire des languettes. Plus petite que la paume de ma main. La première boite que j’ai crée, mon premier pliage.
Mais que pouvais-je en faire ? c’était bien trop petit ! Y mettre des pièces ? trop fragile. Mes dents de lait ? j’avais déjà un écrin.  Alors, j’ai trouvé. Mes Trésors. Avec un T qui veut tout dire, mais sans l’idée de ce que cela pouvait être. Après quelques paillettes collées sur le côté, j’ai commencé à réfléchir aux Trésors.
Déjà la boîte en soi en était un. C’était mon premier bricolage et ma sœur m’avait aidé exceptionnellement. Pour une fois qu’elle acceptait de faire quelque chose avec moi plutôt qu’avec notre ainée, c’était suffisant pour l’appeler Trésor. Mais d’autres idées de Trésor, je n’en ai pas eu. Alors, la boîte est restée sur mon étagère.
Avec le temps, elle a servi de minuscule vide poche de choses précieuses. Et sans m’en rendre compte, simplement en y mettant les petits éléments que je ne savais pas où ranger, j’ai fini par la remplir de Trésors. Les perles du bracelet que ma soeur m’as faite, les plumes d’anges que j’avais trouvé, le bout de pendentif brisé trouvé par terre, énigmatique, le brillant d’un solitaire cassé, les fleurs séchées d’un bouquet que je ne voulais pas jeter, la plume tachetée, les plumes d’écriture sans porte-plume.
Et sans doute un morceau d’enfance, bien coincé dans cette boite trop remplie, aux bords écrasés par son contenu. read more

Sweety

Élève de primaire ou de collège, c’était un samedi. Jour du « centre commercial » entre mon père, mon grand frère et moi. Au bout d’un moment, vient l’étape incontournable : Carrefour (ou Auchan ?) pour y faire les courses. Mon père pousse le caddie dans lequel je suis, mon frère à côté. On arrive devant un rayon plein de lapins blancs en peluche. Mon père rigole : « Tu le veux ? ». Je reste sans rien dire, les yeux grands ouverts. Il voulait m’offrir un cadeau ? À moi ? Sérieusement… Mes yeux brillent et je n’ose espérer. « Je rigole pas, prends si tu veux. » Je souris, les yeux émerveillés, et je prends ce gros lapin blanc, tout doux, avec un ruban rose autour du cou. Je me rassois dans le caddie, le lapin dans mes bras. Mon frère lève les yeux au ciel et nous continuons à faire les courses. read more

Objets listes et parcours d’usage Écriture 1 – Remémoration en liste

Objets listes et parcours d’usage

avec Autobiographie des objets, François Bon (Seuil, coll. Fictions et Cie, 2012)

Lectures préalables par l’animateur, après présentation de ce livre, des ses préalables puis extensions en ligne et du chemin d’écriture dans lequel il s’inscrit, de l’œuvre de François Bon et de certaines de ses singularités : le prologue (question) le chapitre d’ouverture (nylon) & la liste des chapitres, index final qui constitue une entrée, un répertoire d’entrée mais aussi un texte en lui-même :  question   nylon   miroir  Tancrède Pépin Telefunken casquettes de Moscou le litre à moules magnétites… read more

Play-vie

ours musical blanc lapin en peluche doudou bouchon chemise de nuit cartes de vœux crayons petits morceaux de papiers  boîte de bonbons à papi crayons de couleurs stylo plume rose baccalauréat lecteur cd Harry Potter lunettes vélo à petites roues bonbons cahier guirlande de plumes ordinateur familial photo de famille premières ballerines pour le bal du lycée flûte du collège mégane bordeaux paysage de Bretagne en puzzle lecteur cd livres ordinateur d-lire gîte à Langoat portable coulissant chocolat read more

Écoute

Science et vie junior Disques Sweety Sens interdit Nokia 1100 Verre transparent Impasse Clisson Bouts de tissus des ourlets des pantalons Éventail orange Cartable écossais rouge Cadre de moi petite en robe rouge Radio-cassette-CD bleue Pornichet de nuit sur un fond violet Lunettes Chat Botté Piano en jouet Petit nounours en porcelaine Ordinateur familial Patins à roulettes Tom-Tom et Nana jooooooooooooooooooooo

Souvenirs souvenirs …

Les premières lunettes 3D en carton vieux stylo cassé utilisé comme carabine une souris blanco déroulée l’existentialisme est un humanisme une radio-karaoké blanche rouge bleue et jaune le dentier de ma grand mère sur le bord du lavabo cartable coccinelle MP3 2e doudou mon plastique la carte postale de mon oncle avec les culottes étendues sur des fleurs la bouteille de parfum de chèvrefeuille des photos d’écouteurs congelés un ruban rose qui a lié un paquet de cartes incomplet « Your argument is invalid » avec Lincoln un ventilateur à pois flûte de pan panneau STOP read more