Images et choses à faire (avec les todolistes de Christine Jeanney)

Autour des todolistes et du travail de Christine Jeanney.

Dernière (http://tentatives.eklablog.fr/todo-liste-c756368/1) et première (http://tentatives.eklablog.fr/todo-liste-c756368/24) todo liste.

 » liste de 4 choses à faire/dire/penser sur photo offerte au rythme d’une par jour pendant 365 jours » – démarche présentée ici http://christinejeanney.net/a-propos-publications/article/les-sirenes-on-ne-les-voit-pas-un

A chacune des participantes de se balader sur le blog, dans les todolistes, y repérer une photo, m’envoyer le lien vers cette photo par mail. read more

Les rives du temps

http://ekladata.com/oP_ELg3knJCObjH1Lr_mQlxkED0@500x331.jpg

–          Vieillir, voir le temps passer, défiler, s’écouler, ralentir, s’accélérer, s’étendre et se réduire, courant sans fin, mais jamais sans périr.

–          S’arrêter, prendre le temps de souffler, d’admirer, se poser. Voir les feuilles tomber sur l’automne, lentes et atones, en une pluie sèche et colorée, colorant le sol de leurs couleurs d’or et de feu, miroir sans teint du ciel gris, auquel il sourit.

–          Coule, la vie coule, et je coule sur ces ailes, plume éphémère, qui se détache et volète, désespère d’atterrir un jour, choc sourd, sur la mer, après tant de temps passer dans les airs. Peur d’être englouti par la vague, vague sentiment de joie, avant qu’elle ne se noie. read more

That thing I wanted to tell you

– penser qu’il reste du chemin à parcourir, une vie à écrire, une voie à tracer,

– penser à dire je t’aime avant de regretter, ne pas se laisser ronger par le doute, parler, parfois oublier,

– imaginer toutes les histoires possibles, même si ça ne reste qu’un rêve, voir la vie comme une bibliothèque,

– saisir les opportunités, capturer l’unique.

Vie mécanique

– S’imaginer à une autre époque, celle de la métallurgie de masse et des grandes innovations, des redingotes et des grandes déclarations.

– Voir avec des yeux plus terre à terre qu’ils sont repeints de neuf, que cette époque n’est pas l’onirisme lointain que l’on pense.

– Rêver à ces grandes branches de métal tendues vers le ciel que l’homme à toujours monté de plus en plus, comme pour gratter le Céleste de métal froid et sans sentiments, alors même que la poésie ne demande qu’à s’envoler sans supports autre que la seule voix, même murmurée. read more