Cartes postales (d’après Frank Smith) : imaginer des images

Nous passons en revue quelques sites d’auteur où l’image a une place importante : chez Anne Savelli, Cécile Portier, les todolistes de Christine Jeanney, et observons ces manières de faire, de prendre de l’image pour produire du texte, que l’image constitue prétexte, contrepoint, ramification, plutôt qu’illustration. Nous questionnerons ce rapport à l’image, en produisant du texte centré sur l’image – mais : sans images. (Lire la consigne et les textes produits). read more

Carte postale : un recto, un verso

« Mercredi 12/12

Chers parents,

Hier après-midi j’ai été à la pêche avec Georges Mignon. Ce matin je me suis réveillé à 9 ans. J’ai appris ma leçon de musique au lit.

Votre petit garçon qui vous envoie

10.000.000.075.261

J. Rhoza »

Du vert, du vert clair, printemps, du vert foncé, des ombres

De la verdure. Des arbres. Majestueux. De l’herbe. Un peu folle.

Du rouge, du rouge foncé, du rouge éclatant, de la lumière.

Des fleures. Des pavots. Des coquelicots. Dansant. Joyeux. read more

Chers parents

« Arpagon, 28 janvier 1910

Chers parents,
J’ai bien reçu votre lettre et le petit collis. Je vous remercie beaucoup. Tant qua moi sa va toujours très bien. Je désire que ma lettre vous trouvent de même. Je ne sait pas maintenant quand je vienderait ? C’est bien niais que Marcel a attrapé une hernie. Au plaisir de recevoir de vos nouvelles.

Votre fils Henri »

« Bisous ensoleillés d’Arpajon ! ». Une multitude d’images aux couleurs splendides forment une mosaïque sur la carte postale. Sous un ciel d’un bleu époustouflant, les merveilles du patrimoine de la ville sont mises en valeur. Un château, une église, une bibliothèque, l’hôtel de ville dans un ancien bâtiment ravissant, un pittoresque petit marché, des demeures magnifiques. Le soleil est si éblouissant qu’on pourrait presque sentir la chaleur de ses rayons sur notre peau en regardant les photographies. read more

Paysage de carte postale

En promenade

Tante Yvette

                                 

Une prairie s’étend à perte de vue, au loin les montagnes et un petit lac jouent avec les rayons du soleil. Un sentier, bordé de fleurs du printemps, sillonne à travers champs pour se perdre derrière la montagne. Une nature parfaite sans traces humaines sans un seul défaut. Mais devant ce spectacle le peintre n’a t-il pas gommé quelques imperfections : on aurait sûrement dû apercevoir une cabane abandonnée et tordue ou même un avion A350 laissant dans le ciel une épaisse trace blanche. Il n’en ai pourtant rien. read more

Des vacances (pas) comme les autres

Je suis arrivé à bruyères et je me prépare pour aller à la comédie.

Hier j’ai dansé au bal avec d’autres petites filles. Tout le monde vous souhaite bien le bonjour.


Ernestine

Jaunie par le temps qui passe, écornée à force d’être manipulée. Tachée aussi, de café, de thé, de chocolat… goûtons pour voir.

Un café en contre-bas, une petite ruelle pavée, un manège en arrière plan. Là-bas au loin, une boutique de fleurs. L’atmosphère, on se l’imagine, la musique entêtante du manège, les cris de joies (ou de déception) des enfants (ou des parents) font remonter de vieux souvenirs. Une silhouette au loin, svelte, longiligne, élégante, légère, s’en va rejoindre un lieu inconnu. Le ciel, comme sur toutes les cartes, est transparent avec un gros soleil lumineux. C’est l’été, il nous semble, les oiseaux chantent, on les entend, les fleurs sont en fleur, on les sent. read more

Il y avait … une image

Je te souhaite une bonne fête et une heureuse santé.

René

Une bouteille de champagne, la nouvelle année qui commence, des couleurs vives, un sentiment de chaleur, de réconfort et en quelque sorte de nouveau départ. Tout est à refaire, ou déjà fait. Juste continuer comme avant ou tout chambouler. On a l’impression d’en recevoir beaucoup, peut être trop, toutes les mêmes … mais celle-ci est différente. On l’a remarque rapidement, la regarde, la lit … non pas tout de suite en fait. Sûrement posée sur l’étagère pour quelques temps … sûrement oubliée. Le temps passe, elle n’est plus qu’objet, poussière et souvenir jusqu’à l’année d’après. read more

Parfois, une image suffit.

Je pense à vous

Trois jeunes femmes se tenaient par les épaules. Un sourire éclatant aux lèvres, paraissant identiques et pourtant si différentes, il fallait fouiller les détails de cet instant figé pour en apprendre davantage. Les tons sépia accentuaient les tâches de rousseur de la jeune femme de gauche. Elle paraissait avoir moins de 20 ans et semblait être la plus douce des trois. Sa peau crème et ses cheveux clairs, nattés, s’associaient à ses yeux clairs et perçants, tournés vers l’objectif. La jeune fille du milieu, brune, plus carrée, plus âgée mais ne dépassant pas la trentaine, tenait les deux autres avec force. Son regard, moins innocent, semblait pourtant dégager le plus d’amour. Lançant un regard en coin à la jeune fille de gauche mais posant sa tête contre celle de droite, elle semblait vouloir tout faire pour protéger les deux autres. La jeune femme de droite, elle, était un mélange des deux autres. Un visage carré, des cheveux clairs coupés courts, des yeux clairs et perçants, un sourire doux, et un regard plein d’admiration envers la jeune femme du milieu. Elle paraissait avoir la vingtaine, peut-être plus, peut-être moins. Toutes trois portaient une robe légère et étaient assises sur une couverture. Une couverture claire. Devant elles, un panier de fruits. Derrière elles, une clairière entourée d’arbres hauts et au feuillage luxuriant. Un jeu d’ombres et de lumières faisait penser que le soleil était présent, trop haut pour pouvoir le voir. read more

Charmante Chamarande

Chère Madame,

 je vous envoie la carte qui me reste de Chamarande qui n’a d’intérêt que comme paysage car un superbe sophora cache en grande partie les détails du château au premier plan un petit lac formé par la rivière la Juine qui traverse la parc (par Le Nôtre).

à vous bien cordialement, et bons souvenirs à tous les autres

B. Blemont

Montagne vertigineuse de vert, qui pointe sa cime vers les cieux bleus.
C’est un voyage nébuleux et gracieux,
qu’il faut entreprendre avec augure. read more