énonciations rétrospectives : mon nom moi c’est.

Nous nous intéressons au texte de Patrick Chatelier, chat-qui-dort-dans-un-atelier, inscrit dans le corpus Général Instin, trouvable ici :
chat-qui-dort-dans-un-atelier.
La consigne d’écriture sera : « Remémorez-vous votre première prise de conscience de votre nom. Écrivez-la. Cherchez. Si votre mémoire bute et ne trouve pas, inventez du plausible : cette première prise de conscience est le début de votre fiction personnelle ».

(L’exercice est le prétexte pour évoquer, commencer de présenter le Général Instin – en y entrant). read more

Dévoiement passager

Disons que la construction s’est (sans doute) faite en plusieurs étapes.

La première est double. Jeux de cache-cache dans l’appartement paternel, le petit frère est derrière une cloison ou une commode ou une meuble enfin, nous sommes visuellement séparés. Le papa m’appelle moi, mon prénom tout seul et plus l’entité bouillie où nos deux noms se mélangeaient pour former une substance pâteuse, où je ne distinguais pas qui du frère ou de moi-même était quoi, quelle partie de notre duo nominal m’appartenait en propre.
C’est peut-être les nuits d’après ou celles d’avant, de toutes manières ça se frotte avec cette brusque séparation, un dragon orange brule la maison de la maman, elle meurt avec le frère, je suis seule dans la pelouse verte, je suis particulièrement seule. read more

Deux syllabes

Ce n’était pas de l’ignorance. On sait tous, on nous le répète depuis que nous sommes en vie. Êtres vivants, tous définis par quelques lettres. Apprendre les dessiner ne suffit pas toujours à les apprivoiser. Je savais écrire, je répondais à l’évocation de ce nom, sans comprendre la signification qu’il y avait derrière. On aurait pu m’appeler Table que ça ne m’aurait pas dérangé.

C’est parce que je ne me connaissais pas. J’entends par là que je n’avais aucune conscience du moi que je devenais. Que mes propos pouvaient être entendus, et non plus noyés dans ceux des adultes. Les enfants ne disent que des bêtises. read more

La petite chose.

Je n’étais même pas là qu’on en parlait déjà. Me nommer. C’est une affaire sérieuse, ça vous suit toute une vie. Il vaut mieux que ça plaise, aux parents, aux sœurs et au frère, à la famille, bref, à vous aussi, si possible, mais ça on ne peut pas le savoir.

Quand est-ce qu’on m’a appelée? Je parie qu’avec mes dix jours de retard, ma mère m’appelait déjà pour éviter la césarienne. Et quand je suis née, sans crier parce que je m’étais emmêlée, je suis certaine qu’on m’a appelée en me donnant des petites tapes pour me réveiller. read more

Nommée menteuse…

Vous dire que je sais que c’est ma môman qui m’a nommé la première, tandis que je ne savais pas encore gazouiller… Je mentirais, je n’en ai pas la souvenir!
En fait, je ne me rappelle pas du moment où je suis devenue « moi ».
C’est hier que j’ai pris une identité, que j’ai commencé à m’appeler par ce prénom que je n’échangerais pour rien au monde.
Trop sage, sérieuse et discrète, il est peu probable que ce fût pour me gronder ou me rappeler à l’ordre! … read more

Entre un bélier et des billets

J’avais environ 7 ans, je jouais avec mes cousins plus vieux que moi de 3 ans et dont le nom est Bilet. Comme toujours on se taquinais. Et puis est arrivée cette fameuse phrase :

– Hey t’as vu ! Belloy ça fait bélier !

Alors moi voulant me défendre, je réplique :

– Hey taisez-vous, Bilet sa peut faire billet ! (Vraiment contente de ma trouvaille).

– Ah ouai billet ça veut dire qu’on est riche ! Trop bien !

Faisant mine de vouloir les attaquer en les poursuivant, ils criaient : read more

Présente

Daniel. David. C’est bientôt à moi. Je dois répondre à l’appel. Je suis un élément. Un élément d’une liste très organisée. Sans moi elle se tord. Sans moi elle n’est pas complète. Le D se rapproche. C’est à moi. D. M. Je lève la main. Oui je suis là. Oui je suis D. M. Je suis là avec vous, entre l’autre D et le E. Oui je suis moi. Oui c’est moi. Oui j’ai ma place. Oui j’écoute. Oui je vous entends. Je vous entends m’appeler. Et je me reconnais. Je ne suis pas l’autre D ou le premier E. Non. On peut m’interroger. Je me reconnaitrais. On peut me donner la parole. je la prendrais si vous me reconnaissez. Je lève la main. Je suis là avec vous. Je ne suis pas comme vous. Je suis M. Oui Charlotte ? Elle me regarde. Je baisse la main. Elle ne m’a pas interrogé. Alors pourquoi elle me regarde ? Charlotte ? Elle me regarde toujours. J’ai compris mais je ne parlerais pas. Je ne suis pas Charlotte. Elle ne s’adresse pas à moi. Elle se trompe. Alors je ne répondrais pas. Je suis M. On doit m’appeler M. Si l’on veut que je parle, on doit me reconnaitre. Je la reconnais elle. Elle me doit donc ça. Mais elle attend toujours. La vraie Charlotte commence à douter. Mais je la force. Je veux qu’on me reconnaisse. Reconnaissez-moi. Moi c’est M. Toi tu es Y. Et toi C. Alors je veux être M. Ne vous trompez plus. Je ne changerais pas pour vous. Je resterais M. Pardon M. Vas-y M. J’y vais. read more

Chasse aux souvenirs

Je ne sais pas vraiment quand ai-je pu prendre conscience de mon identité, mais je pense en avoir une vague idée.

Mes chers parents ont cependant dû beaucoup m’aider dans cette tâche. A prêt tout c’est eux qui ont choisit ce prénom (enfin plutôt ma mère).

Mais c’est le jour où ma vie en société débuta que j’ai compris.

Bon jusqu’à cette âge j’avais compris que certaines personnes étaient dotés d’appellations particulières :

« Maman », check, read more

Question de prononciation

J’ai 5 ans, j’apprends à écrire mon prénom pour la 1re fois.

Ça y est, ces 5 lettres sont mon identité.

6 ans : c+h = chhh, comme le découvrent les autres. Ce n’est que le début des longues et lassantes blagues sur mon prénom.

J’embête les règles de lecture et de prononciation : c’est Chloé, comme Kloé. Je suis l’exception qui confirme la règle … allez vous construire une identité avec ça, vous!

géographies rétrospectives

Nous explorons le travail et les préoccupations de Nathanaël Gobenceaux, et sa résidence d’écriture numérique chez Livre au centre : le blog http://geographies.livreaucentre.fr/. Comment un auteur s’inscrit sur le web en priorité – nous nous attarderons sur le CV de Nathanael, sa dispersion en plusieurs blogs.
Ses propositions d’écriture en ligne vous nous servir aujourd’hui. Celle-ci :
La proposition d’écriture autour du Grand Meaulnes :

Proposition : (d)écrire le plan de son école primaire read more