FEMME Napoléonienne?

« Le règne de Napoléon a été une parenthèse à la fois sanglante et glorieuse entre le Révolution et la Restauration dite bourgeoise. Il laisse une œuvre qui lui a survécu : le Code civil ou Napoléon. Globalement réactionnaire, ce code donne aux femmes un statut discriminatoire et régit de façon inégalitaire les relations entre les sexes. Ainsi, à la question  » qu’est ce que la femme « , la réponse apportée est claire : un être de second rang si elle n’est pas mariée, un être mineur et incapable si elle est mariée. Nuls droits politiques ou civils ne lui sont accordés. Ce code institutionnalisait en droit l’infériorité de la femme. » read more

Teint, oral, l’UNSS gêne. (4, 2, 3, 1.)

Ce que je ne sais pas, s’il les aimait les chiens ou s’il détestait leurs oreilles en boules et leurs jeux dans le sable quand ils descendaient des camions sans avoir besoin d’ôter leurs chaussures, eux. S’il prenait ce sable et le frottait avec de l’eau de mer pour nettoyer les poils, les poêles, s’il avait peur des touaregs ou s’il pleurait en rêvant chaque nuit chaque veille d’un aigle grignotant sa foi. S’il caressait des têtes pour les couper sans se brûler. read more

Le H de guerre

Ce que je ne sais pas c’est s’il l’aimait ce H. Si quand H est parti, il a pleuré. S’il y tenait, s’il s’y était attaché. Est-ce que H a aussi eu un pincement au cœur en partant ? Ou est-ce qu’il voulait juste prendre son indépendance ? Ou si le général était trop général ? Et que H, lui, était trop particulier ? Parce que H, tout seul, il peut vivre. Et le général sans H ? A-t-il toujours un instinct ? Est-il toujours Instin ? Je ne sais pas non plus si H a survécu. read more