Liberté / Bowling. Strike. Spare.

Il était une fois la pièce du puzzle qui réussit à réunir la France, petit pays d’Europe. Étrange paradoxe.
Un bar au coin de cette rue, un autre au bout de celle-ci. Une église au  bout de cette rue, une autre au bout de celle-ci. Des touristes, des  touristes, des touristes, brandissant leurs appareils photos.
J’habite dans une maison d’un quartier d’une petite ville.
J’habite une autre maison qui paraît très petite, une maison qui bouge toujours avec moi.
Tous uniques mais finissant comme des « moutons ».
Je suis un élément. Un élément d’une liste très organisée.
Un numéro quelconque,  numéro 4 portable coulissant chocolat.
Puis je descends par la cour du collège. C’est alors que j’ai sombré.
Brusque changement de direction, D753 et tout d’un coup c’est beaucoup plus plat.
Peu importent les noms, peu importent les personnages, car elle est chacun d’eux. Peu importe l’auteure, car seul importe son œuvre.
C’est quoi un rêve ? Rêver c’est important, plus important que d’’attendre le métro.
Il y a Carnac en Bretagne, avec sa plage et sa nature ; il y a Nairobi,  au Kenya, avec ses parcs et ses grandes étendues solitaires ; il y a  Bombay, en Inde, et sa culture magique ; il y a le Machu Picchu, et ses  montagnes splendides ; il y a Palerme en Sicile, et son histoire  passionnante.
…C’est une affaire sérieuse, Un jour de nuit, suspension verticale, ça vous suit toute une vie. Mais quel rapport avec tes questions précédentes ? Plein de mystères.
Une énorme boule blanche posée par-terre s’illumine sur mon passage.
Qui a décidé pour moi ? MOI C’est toujours moi.
Route à gauche, où peut-elle bien mener ? Je ne me souviens pas… Je ne me souviens plus…personne ne s’en souvient plus. Panneau de signalisation : interdit de tourner à gauche. Et toujours pas de panneau publicitaire. Panneau indiquant le Leclerc.
S’arrêter, prendre le temps de souffler, d’admirer, se poser. Mon chemin mène à ces différentes vignes.
Ce que je peux dire c’est qu’attendre c’est bien trop long. « Your argument is invalid » avec Lincoln : Une histoire qui disparaît : Elle est grande et vieille.
Ce que je regrette c’est la façon dont tu as traité ces souvenirs, un souvenir qui ressurgira dans un futur proche. read more

Pensées et maisons voyageuses.

J’habite dans une grande maison, à la Limouzinière. C’est une petite commune, située entre le lac de Grand Lieu et la frontière Vendéenne. J’y vis depuis mes sept ans environ. Pour être plus précise, je vis dans un village, très près de la route qui rallie le centre de la Limouzinière et Saint-philbert-de-grand-Lieu. La vie dans mon village est paisible, parfois un peu trop. La nature y est libre, contrairement aux villes qui paraissent si lointaines. Notre jardin est de plus en plus rempli. Quand j’étais petite, je pouvais y courir comme si c’était une gigantesque plaine. Maintenant c’est plus difficile. Il y a des rochers, la piscine, la serre et les arbres fruitiers. Il y a aussi la terrasse, avec à côté notre jacuzzi en construction depuis minimum deux ans. J’aime me ressourcer chez moi. C’est le lieu où je me sens le mieux, enfin surtout quand je passe un agréable moment avec mes parents.Ma maison à un étage. En haut c’est la salle de bain et les chambres, une pour mes parents, une pour mon frère et une pour moi. Ma chambre est la seule qui donne sur notre grand jardin, où mon père a creusé la grande piscine de ses mains (enfin, avec des machines aussi, mais pas que). Le rez-de-chaussée est plus vaste. Nous y avons : le garage ou l’on pourrait mettre deux voitures ; notre deuxième salle de bain ; la salle de jeu pour les enfants que ma mère garde, avec les toilettes, une future chambre pour mes parents qui sert de débarras ; le bar avec les papiers de travail de mon père et l’apéritif ; le salon divisé en deux, avec le côté télé/cheminée, puis la grande table pour les invités ; et enfin, la cuisine et l’arrière-cuisine. read more