Pas le paradis

Samedi matin.
11h au cadran des horloge. L’heure est grave.
Devant le supermarché, je prend mon courage à deux mains.
Il faut remplir le frigo, se creuser les méninges pour imaginer les repas du soir …  BREF c’est le moment des courses.

Je passe l’accueil, l’homme de la sécurité, la dame qui sourit sans cesse.
Me voilà arrivé dans cette jungle sonore.

A ma droite j’entends des cris de mécontentements : un client pas content et un employé qui se persuade surement que ce travail est bien pour lui ( après tout il faut payer les factures ) read more