Dévoiement passager

Disons que la construction s’est (sans doute) faite en plusieurs étapes.

La première est double. Jeux de cache-cache dans l’appartement paternel, le petit frère est derrière une cloison ou une commode ou une meuble enfin, nous sommes visuellement séparés. Le papa m’appelle moi, mon prénom tout seul et plus l’entité bouillie où nos deux noms se mélangeaient pour former une substance pâteuse, où je ne distinguais pas qui du frère ou de moi-même était quoi, quelle partie de notre duo nominal m’appartenait en propre.
C’est peut-être les nuits d’après ou celles d’avant, de toutes manières ça se frotte avec cette brusque séparation, un dragon orange brule la maison de la maman, elle meurt avec le frère, je suis seule dans la pelouse verte, je suis particulièrement seule. read more