Maux d’âme (2)

Aujourd’hui, il me faut me résoudre à faire le tri dans les affaires de mon père… 

Il est étrange de trouver ces vielles cartes, jaunies par le temps mais qui semblent suffisamment importantes pour être conservées… Je me demande ce qu’elles peuvent m’apprendre sur mon père. Il doit y avoir tant que je ne connais pas sur lui, pourtant si proche et cher à mon cœur… 

Al,  

Si seulement tu avais pu venir avec moi, que de raisons de t’émerveiller tu aurais eues ! Ce voyage que M. Grégoire nous avait suggéré est bien plus captivant qu’il ne pouvait le laisser paraître. Hier, Michel et moi avons passé une première nuit en Alsace. Aucun de nos arrêts précédents ne s’était vu gratifié par un accueil aussi chaleureux. Cette carte illustre parfaitement l’ambiance qui règne ici, même si une simple image ne saurait jamais retransmettre parfaitement un sentiment. read more

Le pélerin sans chemin


Cher Francis,

Je suis vraiment désolé, pour tout.
Je sais que ce n’est guère la meilleure façon de te l’annoncer, mais je n’ai pas le cœur ni les mots pour te l’annoncer. La carte parle d’elle-même.
Je l’ai découvert de façon presque similaire, si ce n’est que ce n’est pas sur un morceau de carton qu’il m’a été donné de voir ce macabre spectacle, mais à l’endroit même qui en fut la scène, après avoir suivi la rumeur et la foule qui se pressait vers les bois. J’aurais préféré ne pas avoir écouté ma curiosité maladive. read more

Rambue, enjambages

« Beaucoup séduits par le mirage scintillant
dont l’or des galions auréola l’Espagne
dès l’âge de seize ans se mettaient en campagne
et gagnaient à cheval le plateau castillan. »

Vers attribués à la scientifique et poétesse Rambue Verbillhau, pour évoquer son immigration précoce du village ardéchois Coucouron pour les lumières de l’Andalousie, où elle résida en errance entre Séville et Grenade. Après avoir étudié malgré les sceptiques ce que l’on nomme maintenant diabète, elle s’enferme dans une petite maison dans l’Espagne profonde, village rural où sont élevés des porcs qui empuantent tant la ville que leur odeur est une seconde peau pour la narine locale. Elle y abandonnera ses enfants et s’enfuira vers le rêve américain, qu’elle choisit central en se rendant au Nicaragua. Elle croisera William Walker, un aventurier qui, sous ses conseils, prendra d’assaut le pays et le gouvernera le temps d’une courte dictature. Rambue Verbillhau, effrayée qu’une blague se soit transformée en bain de sang, fuit et se décide à éviter à présent le métal froid de la civilisation occidental en disparaissant au cœur de la foret amazonienne, dont seul des bribes de poèmes gravées sur arbres et rochers nous sont parvenues. Une femme d’éclat, qui savait manier la hache. read more

Inconnu au bataillon

Inconnu, fils de Soulard:

– ce n’est pas comme on pourrait le croire, le fils d’un de ces ivrognes, si présent au 13e siècle. Non, ce mot n’existait pas à l’époque de mon très cher aïeul.  Son père était tout simplement un gros mangeur, comme le sera tous ses descendant (le repas, c’est sacré chez nous).

– Inconnu aimait se balader dans la ville de ce qui est maintenant Cholet et décrire ce qu’il voyait. J’ai récupérer de lui un carnet très ancien. read more

Les phares étaient éteints

La fumée d’une cigarette s’échappe du cendrier plein. Le volant est légèrement dégoutant, y repose des restes de nourriture, et le siège sur lequel je suis assise est tâché par du Coca. Sur l’autoradio, les noms de musique défilent, toujours les mêmes, je vois qu’il ouvre la bouche pour chanter.

Le paysage ressemble à tous les autres mais il est vu à travers un pare-brise sale. Il y a un cygne dans la Loire, des arbres sur la droite, rien de précis à distinguer. L’herbe est jaunie sous les roues. read more

Un petit coin de paradis

Telle une agence de tourisme, je ne saurai vous vanter tous les mérites de cette charmante ville. Même si je sais qu’ils existent.

Le fait de savoir qu’il y a 240 jours de pluie en moyenne par an, que la température moyenne en été varie entre 18 et 19 et qu’ils n’ont pas la même monnaie que nous ( ces Anglais !), avouez cela ne donne pas franchement envie de s’y rendre ! Et pourtant …

Mais la beauté des paysages, le souffle coupé devant ces immensités vertes, ses imposants châteaux, ainsi que la résidente vedette Nessie, tout cela oui me donne envie de faire ce voyage. read more